Si vous remarquez la persistance de l’un de ces 10 symptômes, il faut faire un dépistage du VIH immédiatement !

Accueil » Santé » Maladies & douleurs » Maladies intimes » Si vous remarquez la persistance de l’un de ces 10 symptômes, il faut faire un dépistage du VIH immédiatement !

Dans votre vie, vous avez forcément entendu parlé du VIH, ce virus virulent qui attaque l’immunité des êtres humains et les tue à petit feu. Si vous n’avez jamais effectué le test du dépistage du VIH, cet article vous révèle les 10 symptômes d’alerte qui doivent vous inciter à le faire sans plus tarder…

Le système immunitaire est capable de repérer des éléments étrangers à notre organisme, comme les microbes (virus, bactérie, parasite) ou certaines cellules toxiques (on désigne tous ces éléments sous le nom d’« antigène »). Il est également capable de les reconnaître lorsqu’il les a déjà rencontrés. Si un organisme est affecté par le VIH, cette défense naturelle s’affaiblit et s’estompe avec le temps.

Qu’est-ce que l’infection par le VIH ?

Le VIH se distingue des autres virus car il s’attaque au système immunitaire, qui a normalement pour rôle de le combattre.

hivportada-700x400

Le VIH est un rétrovirus (virus possédant une enzyme qui permet de transcrire l’ARN viral en ADN pro-viral.

Cet ADN pro-viral peut ensuite s’intégrer dans le noyau de la cellule hôte qui se multiplie à son tour et permet au virus de s’étendre.

Ce type de virus prend possession  des cellules porteuses d’une molécule (CD4) et en particulier une catégorie de lymphocytes appelée lymphocytes 5T CD4). Ces cellules ont pour rôle de coordonner la réponse immunitaire en cas d’infection.

Le VIH utilise les cellules CD4 pour se multiplier, s’y accumuler et se propager dans l’organisme jusqu’à l’anéantir totalement.

Quand un organisme est affecté par le VIH, il est susceptible de manifester certains symptômes, des signes qu’il faut prendre au sérieux et aller faire un dépistage rapide s’assurant de la présence de ce VIRUS…

Voici 10 symptômes d’alerte qui doivent vous pousser à faire un dépistage du VIH pour faire taire les soupçons :

1. Une fièvre chronique :

Si vous avez pratiqué des rapports sexuels non protégés, vous pourrez constater une fièvre constante, l’expression d’un symptôme important du VIH. Peu de temps après avoir été infectés par le VIH, vous pouvez rencontrer des symptômes pseudo-grippaux. Cela peut inclure une faible fièvre qui ne répond pas aux médicaments. Vous pouvez rencontrer des sueurs nocturnes comme une réponse à la fièvre. La fièvre est une réaction inflammatoire à la pénétration du virus dans la circulation sanguine.

2. Un mal à la gorge :

Les maux de gorge peuvent sont des indicateurs de l’infection précoce au VIH. Cela peut être un symptôme précoce lorsque le corps réagit à cette nouvelle infection virale. Ce mal peut également se produire chez des individus infectés après que la maladie s’est développée et que le système immunitaire est compromis.

3. Des courbatures :

Les douleurs musculaires et articulaires sont des symptômes communs d’une infection au VIH survenant en début de grippe. Cela peut être causé par des maladies lymphatiques enflammés ou rhumatismales. la maladie rhumatismale affecte les muscles et les articulations du corps, provoquant une inflammation. Cette maladie peut mener à l’arthrite, la fibromyalgie et la vascularite. Certains médicaments contre le VIH peuvent aussi causer ces symptômes.

LIRE AUSSI:  Faites-vous un rasage des poils du pubis tous les 7 jours ? Si oui, vous devez lire CECI...Important pour votre santé !

4. Une toux incessante :

Une toux sèche et persistante peut être un symptôme de long terme de l’infection au VIH. Ce symptôme est généralement traitée avec des médicaments tels que des antibiotiques et des antitussifs. La toux peut être un symptôme précoce du VIH qui pousse le corps à réagir à un nouveau virus. La toux peut se transformer en pneumonie, qui peut être un symptôme grave avec des effets dangereux.

 

5. Des ganglions lymphatiques :

Les ganglions lymphatiques enflés peuvent être un signe précoce de l’infection par le VIH. 67% des patients atteints du VIH éprouvent une sorte d’inflammation des ganglions lymphatiques. Cela se produit généralement dans le cou, les aisselles et  la région de l’aine. Les ganglions lymphatiques sont distribués dans tout le corps de sorte que toute inflammation anormale devienne un symptôme claire et net. Les ganglions lymphatiques se gonflent lorsque le système immunitaire est activé et que le corps lutte contre une infection.

6. Des maux de tête terribles :

L’un des premiers symptômes de symptômes grippaux liés au VIH est une douleur incessante à la tête. Les Maux de tête peuvent devenir des migraines chroniques débilitantes. 50% des personnes infectées par le VIH ont un problème de maux de tête incessants comme un symptôme récurent, tandis que 27% connaîtront des migraines chroniques. Cela se compare à des échantillons de population générale où seulement 2% des personnes souffrent de migraines chroniques.

7. Une Perte de poids soudaine :

La perte de poids chez les personnes infectées par le VIH est très courante pendant toutes les étapes de progression de la maladie. Lorsqu’une personne est infectée, les symptômes pseudo-grippaux peuvent provoquer des nausées, des diarrhées et des vomissements. Cela peut entraîner une perte de poids temporaire. Comme la maladie progresse, la perte de poids peut être causée par une condition appelée « syndrome de dépérissement».

8. Infections des plaies :

Comme comme l’a expliqué, le système immunitaire chez les personnes infectées par le VIH est compromis. Un des premiers symptômes sont des infections du système immunitaire de l’organisme est l’apparition d’infections à levures sur des plaies qui ne guérissent pas. Ce sont des problèmes très fréquents chez les personnes porteuses du VIH. La cause de cette infection est un champignon appelé Candida. Il peut affecter le corps de différentes manières, telles que les infections vaginales à levures, la candidose, les infections intestinales et plus encore…

9. Une fatigue chronique et permanente :

La fatigue associée au VIH peut être un symptôme sous-jacent. Beaucoup de gens souffrent d’une fatigue chronique et permanente, sans jamais réaliser pas qu’elle soit liée à une condition médicale. La fatigue chronique est la fatigue qui ne peut être soulagée par le repos. La fatigue a été noté pour la première fois en conjonction avec des symptômes de grippe qui accompagnent les premiers stades du VIH.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI