Il est resté dans le coma pendant 12 ans, il raconte aujourd’hui des choses qui glacent le sang

Accueil » News » Il est resté dans le coma pendant 12 ans, il raconte aujourd’hui des choses qui glacent le sang

Avez-vous déjà entendu parler de Martin Pistorius ? Communément surnommé « garçon fantôme » par la presse, Martin est resté dans le coma pendant de longues années. Voici son histoire !

Le Locked-in syndrome, c’est quoi ?

Le locked-in syndrome ou le syndrome de l’enfermement est un état neurologique rare et surtout effrayant.

capture-coma

En effet, le patient est dans une situation où il a l’air d’être plongé dans un coma, mais en réalité il est conscient de tout ce qui se passe autour de lui.

Sauf qu’il ne peut ni bouger, ni parler à cause d’une paralysie complète excepté le mouvement des yeux et des paupières.

On vous laisse imaginer l’enfer de se sentir emprisonner dans son propre corps… à savoir que ce syndrome peut durer des années ! C’est ce qui est arrivé au jeune Martin Pistorius qui a passé 12 ans dans le coma.

L’histoire de Martin Pistorius

A 12 ans, Martin jouissait d »une bonne santé et avait une vie normale comme tous les autres garçons de son âge. Un jour, il a commencé à manifester des signes très similaires à ceux d’un rhume.

Son état de santé s’est rapidement dégradé et à l’époque, les médecins pensaient que Martin souffrait d’un trouble neurodégénératif. Mais il s’est avéré, que le jeune garçon développait le syndrome de l’enfermement.

Martin a plongé dans le coma pendant 4 ans, puis il s’est réveillé, mais son corps est resté paralysé. Il est resté dans cet été pendant une dizaine d’années, l’esprit réveillé et le corps immobile.

LIRE AUSSI:  Selon une étude, « les régimes faibles en gras haussent le risque de mort précoce ».

Le miracle de la technologie

Le médecin Virna Van Der Walt s’inquiétait de l’inconscience de Martin et a incité sa famille à lui faire repasser une panoplie de tests sous le contrôle des spécialistes et des médecins.

Ils ont réussi à développer un processus très technique pour pouvoir communiquer avec le jeune garçon paralysé. Ce processus repose en réalité sur le fait que même si le corps est immobile, l’esprit est actif.

Un moyen de communication peut être mis en place grâce à des machines analysant le cerveau : penser à des souvenirs permet de concentrer le sang dans certaines zones du cerveau, imaginer certaines expériences peut stimuler la production de différentes substances chimiques, entre autres.

Tout ce qu’il faut c’est pouvoir répondre et concevoir un système de communication qui repose sur des questions fermées, ce qui signifie que la réponse sera « oui » ou « non ».

Un Happy Ending mérité !

Le corps de Martin a réagi de manière très positive à ce processus. Et au bout de quelques années seulement, son organisme a pu récupérer une grande partie de ses fonctions : il a appris à nouveau à marcher, à lire…

L’usage de la parole reste toujours difficile, mais cela ne l’a pas empêché de décrocher un diplôme universitaire et de se marier ! Il a même publié « Quand j’étais invisible », une autobiographie inspirante relatant son expérience et son combat contre le syndrome de l’enfermement.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI