Dans le sang d’un dragon, les chercheurs découvrent un antibiotique potentiel !

Accueil » News » Dans le sang d’un dragon, les chercheurs découvrent un antibiotique potentiel !

De son nom scientifique « Varanus komodoensis », le dragon de Komodo est une espèce de varan que l’on retrouve dans les îles de Komodo, en Indonésie. D’après une recherche scientifique menée sur cette espèce, son sang contient des substances biochimiques dotées de propriétés antibiotiques.

Dans le sang de ce dragon des îles, des chercheurs ont découvert des protéines ayant la capacité de vaincre les « super-bactéries » contre lesquelles les antibiotiques conventionnels n’ont plus d’effet. Cela pourrait donc être une solution adéquate aux problèmes de résistance aux antibiotiques. Retrouvez les détails dans la suite de l’article.

Le dragon de Komodo, une espèce naturellement immunisée :

Déjà en 2010, une étude avait démontré que la bouche du dragon de Komodo contenait 57 bactéries, qui rendent la morsure de l’animal particulièrement redoutable. Ces reptiles ne développent pourtant pas d’infection lorsqu’ils sont attaqués par leurs congénères. Ces lézards pouvant mesurer jusqu’à 3 mètres et peser 70 kg seraient donc naturellement immunisés.

C’est d’ailleurs les résultats de cette étude précédente qui ont mis les auteurs de la récente étude sur la voie des dragons de Komodo.  Monique L. Van Hoek et Barney M. Bishop, étudient les crocodiliens et surveillent les lézards comme le dragon de Komodo, car ils peuvent survivre à des blessures graves, y compris des membres perdus, dans des milieux sales,  sans pourtant être infectés.

Partant donc du constat que malgré ces agents pathogènes, ces habitants d’îles indonésiennes pouvaient se mordre sans en pâtir ni mourir, les scientifiques ont voulu savoir comment fonctionnait leur système immunitaire. Ils sont partis à la recherche de leurs peptides antimicrobiens, des protéines aux propriétés antibiotiques.

Voici les résultats auxquels sont parvenus les scientifiques en testant le sang des dragons :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Page suivante
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI