Non le sang des « musulmans » ne sera pas classé « halal »

Accueil » News » Non le sang des « musulmans » ne sera pas classé « halal »

Avec le flot  d’informations diffusées sur le net, il est important de savoir distinguer les vraies de celles qui sont fausses. Et généralement, c’est le domaine de la santé qui est le plus concerné !

Tout l’affaire des bananes infectées par le VIH Sida, récemment une information quelque peu douteuse avait été publié sur le site « Réseau libre », une information selon laquelle, le ministère des Solidarités et de la Santé travaillerait sur un don du sang qui comprendrait une classification « halal »

La lettre :

Telle que présentée sur le site web en question, l’information proviendrait d’un de leurs lecteurs. Il s’agit d’une lettre émanant du Dr. Lionel Collet, conseiller spécial au ministère des solidarités et de la santé, et adressée à M. Jean Paul Vernant, président du Conseil d’Administration de l’Institut National de la transfusion sanguine.

Voilà le document:

Le sang des « musulmans pratiquants » sera classé « halal » pour être transfusé à d'autres musulmans…

L’information est elle vraie ou fausse :

Après divulgation de la lettre, le président du Conseil d’Administration de l’Institut National de la transfusion sanguine a été directement saisi pour vérifier la véracité des faits. M. Jean Paul Vernant est catégorique dans sa réponse.

LIRE AUSSI:
Robert De Niro promet 100 000 dollars à qui prouvera que les vaccins sont sans danger !

« Je n’ai rien reçu du tout. Cette lettre a été inventée de toutes pièces », explique Vernant qui aurait été destinaire de ce faux courrier.

Même son de cloche émanant du cabinet  de la ministre de la santé, Agnès Buzyn, « Il est avéré que ce document est un faux. Il n’y a aucun projet de modification de don du sang en ce sens. »

Le docteur Lionel Collet, le signataire de la lettre, est bien conseiller spécial de la ministre, mais ce document ne vient pas de lui, et sa signature figurant sur le document est fausse, indique aussi le cabinet de la ministre.

Il est à préciser que lors des dons de sang, la religion du donneur n’est jamais pris en considération et n’est mentionné sur aucun des données enregistrées.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI