Les scientifiques informent les femmes d’arrêter de porter des soutiens-gorge. Découvrez pourquoi…

Accueil » News » Les scientifiques informent les femmes d’arrêter de porter des soutiens-gorge. Découvrez pourquoi…

Apparemment, tout ce dont on vous a appris sur le port de soutien gorge depuis le bas âge est faux. Les scientifiques affirment que porter un soutien-gorge dès le plus jeune âge n’aide pas à soutenir la poitrine, à réduire les maux de dos ou à prévenir l’affaissement des seins.

Jean-Denis Rouillon, chercheur en sciences du sport et professeur à l’Université de Franche-Comté dans la ville de Besançon, a mené une étude de 15 ans sur l’effet des soutiens-gorge sur 330 femmes âgées de 18 à 35 ans. Les femmes qui ne portaient pas de soutien-gorge ont des seins plus tendus que celles qui en portent.

L’étude en question :

Jean-Denis Rouillon, chercheur en sciences du sport et professeur à l’Université de Franche-Comté dans la ville de Besançon, a mené une étude de 15 ans sur les effets des soutiens-gorge. Son étude a porté sur un échantillon de 330 femmes entre les âges de 18-35 ans.

Ainsi, en s’appuyant sur des mesures chiffrées et scientifiques, le médecin français et ses collègues affirment que le port du soutien-gorge est nuisible pour la poitrine des femmes. « Les soutiens-gorge pourraient entraver la circulation et réduire la tonification des seins au fil du temps ».

LIRE AUSSI:
L'étreinte Salvatrice: Le câlin des jumelles qui a fait évoluer les services de néonatologie !

L’équipe a utilisé une règle à calcul et un étrier pour enregistrer les changements dans les seins des femmes année après année. En effet, il a été remarqué durant l’étude que les femmes qui ont cessé de porter des soutiens-gorge avaient une élévation de 7 millimètres dans leurs mamelons par rapport à celles qui portaient régulièrement des soutiens-gorge.

Ce qui pousse Rouillon à affirmer que : «Médicalement, physiologiquement, anatomiquement, les seins ne bénéficient pas d’être privé de la gravité. Au contraire, ils s’affaissent avec le port de soutien-gorge ».

Rouillon n’est pas le seul, d’autres professionnels rejoignent aussi le point de vu de Rouillon. Le Dr Stafford Broumand a pour sa part déclaré que: «Pour les femmes plus jeunes, ne pas porter de soutien-gorge entraînera une augmentation de la production et de l’élasticité du collagène, ce qui améliore la portance dans un sein en développement.»

Cependant, il y a encore beaucoup de personnes qui ne sont pas d’accord avec l’idée de délaisser les soutiens-gorge, cela souvent pour des raisons d’éthiques, car c’est mal vu venant d’une femme de laisser apercevoir ses tétons même si couverts d’habits.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI