Les scientifiques informent les femmes d’arrêter de porter des soutiens-gorge. Découvrez pourquoi…

Accueil » News » Les scientifiques informent les femmes d’arrêter de porter des soutiens-gorge. Découvrez pourquoi…

Apparemment, tout ce dont on vous a appris sur le port de soutien gorge depuis le bas âge est faux. Les scientifiques affirment que porter un soutien-gorge dès le plus jeune âge n’aide pas à soutenir la poitrine, à réduire les maux de dos ou à prévenir l’affaissement des seins.

Jean-Denis Rouillon, chercheur en sciences du sport et professeur à l’Université de Franche-Comté dans la ville de Besançon, a mené une étude de 15 ans sur l’effet des soutiens-gorge sur 330 femmes âgées de 18 à 35 ans. Les femmes qui ne portaient pas de soutien-gorge ont des seins plus tendus que celles qui en portent.

L’étude en question :

Jean-Denis Rouillon, chercheur en sciences du sport et professeur à l’Université de Franche-Comté dans la ville de Besançon, a mené une étude de 15 ans sur les effets des soutiens-gorge. Son étude a porté sur un échantillon de 330 femmes entre les âges de 18-35 ans.

Ainsi, en s’appuyant sur des mesures chiffrées et scientifiques, le médecin français et ses collègues affirment que le port du soutien-gorge est nuisible pour la poitrine des femmes. « Les soutiens-gorge pourraient entraver la circulation et réduire la tonification des seins au fil du temps ».

LIRE AUSSI:  Une histoire étonnante ! Un homme utilise du bicarbonate de soude pour combattre un cancer en stade 4...

L’équipe a utilisé une règle à calcul et un étrier pour enregistrer les changements dans les seins des femmes année après année. En effet, il a été remarqué durant l’étude que les femmes qui ont cessé de porter des soutiens-gorge avaient une élévation de 7 millimètres dans leurs mamelons par rapport à celles qui portaient régulièrement des soutiens-gorge.

Ce qui pousse Rouillon à affirmer que : «Médicalement, physiologiquement, anatomiquement, les seins ne bénéficient pas d’être privé de la gravité. Au contraire, ils s’affaissent avec le port de soutien-gorge ».

Rouillon n’est pas le seul, d’autres professionnels rejoignent aussi le point de vu de Rouillon. Le Dr Stafford Broumand a pour sa part déclaré que: «Pour les femmes plus jeunes, ne pas porter de soutien-gorge entraînera une augmentation de la production et de l’élasticité du collagène, ce qui améliore la portance dans un sein en développement.»

Cependant, il y a encore beaucoup de personnes qui ne sont pas d’accord avec l’idée de délaisser les soutiens-gorge, cela souvent pour des raisons d’éthiques, car c’est mal vu venant d’une femme de laisser apercevoir ses tétons même si couverts d’habits.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI