Que serait Le monde sans VIANDE…?

Accueil » News » Que serait Le monde sans VIANDE…?

Pour ceux qui ne le savent pas, il existe une journée mondiale « sans viande » durant lequel nous sommes censés avoir une alimentation n’incluant aucune forme de viande ou de produits d’origine animale. Selon les instigateurs de cette journée, elle a pour objectif de lutter pour le respect des animaux, la préservation de la planète et l’amélioration de la santé humaine. Mais, vous êtes vous déjà demandé ce qui pourrait advenir, si nous devenions du jour au lendemain tous végétariens ?

De nos jours, de plus en plus de personnes se tournent vers les régimes végétariens. Il exclut la consommation de viande, et sa forme plus poussée, à savoir le végétalisme, exclut tout produit alimentaire d’origine animale. Cela a bien sur des plusieurs avantages, mais il s’accompagne aussi de certains inconvénients. En somme, voici ce qui se passerait si nous adoptions tous un régime sans viande.

Sur le plan sanitaire et économique :

Ne plus consommer de viande réduirait les risques de maladie coronarienne, de diabète, d’accident vasculaire cérébral et certains cancers. De plus, cela pourrait contribuer à préserver 2 à 3% du produit intérieur brut mondial en frais médicaux.

Baisse du taux de mortalité :

Si le végétarisme a été adopté par tout le monde d’ici à 2050, le monde enregistrerait environ moins de sept millions de cas décès chaque année, et le végétalisme porterait ce chiffre à huit millions.

Baisse des émissions toxiques liées à la viande :

Les émissions toxiques liées à l’alimentation chuterait d’environ 60%, selon Marco Springmann, chercheur à l’Oxford Martin School’s Future of Food programme. Cela permettrait de réduire l’élevage de bétails, qui est à l’origine d’émissions importantes de méthane dans l’air.

La promotion de la biodiversité :

La restructuration d’anciens pâturages en habitats naturels permettrait d’atténuer les changements climatiques et apporté de nouveau la biodiversité qui a tendance à disparaître. Cela concerne notamment de plus grands herbivores tels que les buffles et les prédateurs tels que les loups, qui ont tous été précédemment évincés ou tués afin de préserver le bétail.

LIRE AUSSI:  Les 12 produits cancérigènes les plus dangereux que vous avez dans votre demeure !

Il n’y a pas que des avantages, certains inconvénients peuvent aussi survenir :

Sur le plan de l’emploi :

Toutes personnes actuellement engagées dans l’industrie de l’élevage auraient besoin d’une nouvelle formation pour se lancer dans de nouvelles carrières. Cela pourrait se faire dans l’agriculture, le reboisement ou la production de bioénergie.

Mais à défaut de ne pas être réorienté comme il se doit, cela pourrait conduire à un chômage de masse et de bouleversements sociaux, en particulier dans les communautés rurales traditionnelles.

Les difficultés au niveau des pays en développement :

Les éleveurs dans les pays en développement pourraient vraiment souffrir. Les terres arides et semi-arides tels que la bande de terre du Sahel en Afrique à côté du Sahara, ne peuvent être utilisées que pour élever des animaux. De ce fait, les groupes nomades qui gardent le bétail seront forcés de s’installer définitivement et perdraient leur identité culturelle s’il n’y avait pas plus de viande.

Plus de dinde de Noël :

Éliminer la viande de la consommation reviendrait à mettre un trait sur certaines traditions. De nombreuses communautés à travers le monde offrent des cadeaux de bétail lors des mariages et des fêtes. Pour Ben Phalan à l’Université de Cambridge, c’est « pourquoi les efforts visant à réduire la consommation de viande ont souvent échoué».

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI