Selon ces chercheurs, la prise de ces médicaments pendant la grossesse augmente le taux d’autisme du fœtus de plus de 87% !

Accueil » Santé » Selon ces chercheurs, la prise de ces médicaments pendant la grossesse augmente le taux d’autisme du fœtus de plus de 87% !

Pendant la grossesse, les femmes sont toujours sous tension et sont accablées par un sentiment d’anxiété qui les poussent, très souvent, à la prise d’antidépresseurs dans l’espoir de retrouver une meilleure humeur.

Une nouvelle étude novatrice de JAMA affirme que la prise d’antidépresseurs pendant la période de grossesse d’une femme aura des conséquences néfastes sur le développement du cerveau de son fœtus. Cela s’explique par le fait que les antidépresseurs sont des inhibiteurs de la sérotonine et que celle ci joue un rôle crucial dans le développement pré et postnatal du fœtus.

Des rumeurs d’internet sur le vaccin :

Sur internet, on a longtemps avancé des articles affirmant que ce sont les vaccins qui sont derrière l’augmentation du risque d’autisme, mais cette guerre déclarée aux vaccins par des petits malins sur le web n’a aucun fondement pour la justifier.

Le fait de ne pas vacciner ses petits enfants les a conduit à contracter la rougeole dans des espaces publics comme DisneyLand.

Cette étude, cependant, n’est pas étayée par d’autres faits probants, car ce pourcentage de 87% de risque de donner naissance à un enfant autiste demeure un peu surprenante.

Quoi qu’il en soit, les femmes enceintes sont hypersensibles durant leur période de grossesse et il est vrai que les antidépresseurs leur semblent être une bonne option pour apaiser leur tension, cela dit, il vaut mieux s’éloigner de tout risque concernant cette question en optant pour d’autres pratiques sportives capables de réduire le stress et évacuer la dépression de ces pauvres femmes.

Les thérapies non médicamenteuses sont les meilleures de toutes et les plus efficaces, notamment pour les femmes en période de grossesse.

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI