Selon une chercheuse scientifique, d’ici 2025, la moitié de tous les enfants seront autistes !!!

Accueil » Santé » Selon une chercheuse scientifique, d’ici 2025, la moitié de tous les enfants seront autistes !!!

Le Docteure Stephanie Seneff a étudié la biologie et la technologie pendant plus de trois décennies, publiant au fil des années plus de 170 articles revus par des pairs scientifiques.

Au cours des dernières années, elle s’est penchée sur la relation très étroite entre l’alimentation et la santé, abordant des sujets tels que les maladies cardiovasculaires, la maladie d’Alzheimer et l’autisme, ainsi que l’effet des toxines environnementales et des carences nutritionnelles sur la santé humaine.

« À ce rythme, d’ici 2025, un enfant sur deux sera autiste »

Lors d’une conférence à Groton (Massachussetts) sur les OGM, Docteure Seneff a surpris le public lorsqu’elle a déclaré « à ce rythme, d’ici 2025, un enfant sur deux sera autiste. »

docteure

Elle a signalé que les effets secondaires de l’autisme correspondent à ceux causés par la toxicité du glyphosate.

Elle a présenté des résultats démontrant une corrélation entre l’utilisation de l’herbicide Roundup sur les cultures et le développement de l’autisme.

Chez les enfants autistes on a détecté des convulsions, des carences en zinc et en fer, un niveau élevé de glyphosate, ou encore des maladies mitochondriales.

une augmentation de 60% du risque d’avoir un enfant autiste

Le Dr Seneff a souligné l’omniprésence de l’utilisation du glyphosate. Comme on le pulvérise sur le soja et le maïs, tous les bonbons, les chips et toutes les boissons gazeuses à base de sirop de maïs contiennent de petites quantités de glyphosate, quant à la volaille et au bœuf, ils sont nourris au soja et au maïs OGM.

Sans parler du blé qui est souvent traité au Roundup avant d’être récolté, cela signifie que tous les produits à base de blé non biologique contiennent aussi du glyphosate.

Bien que la quantité de glyphosate dans chaque produit n’est peut-être pas importante, mais l’effet cumulatif pourrait être dévastateur.

Une étude récente montre que les femmes enceintes qui vivent près des fermes où l’on utilise des pesticides, ont une augmentation de 60% du risque d’avoir un enfant atteint d’un trouble du spectre de l’autisme.

D’autre part, le nombre d’effets indésirables des vaccins peut être également lié à l’autisme. Bien sûr, l’autisme est un problème de santé complexe avec plusieurs causes possibles.

Cependant, les données du Docteur Seneff sont particulièrement importantes compte tenu de la forte corrélation.

De plus, le glyphosate est présent en quantités élevées dans le lait des mères américaines. Des tests d’urine montrent que les américains ont une accumulation de glyphosate dix fois plus élevée que les européens.

« À mon avis, la situation est presque irréparable », a déclaré le Dr Seneff après sa présentation.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI