Un neurochirurgien de Harvard confirme que la vie après la mort existe ! Voici ses réfutations scientifiques…

Accueil » News » Un neurochirurgien de Harvard confirme que la vie après la mort existe ! Voici ses réfutations scientifiques…

Nombreuses sont les personnes qui parlent d’une vie après la mort, d’une renaissance après un déclin, d’une lumière après l’obscurité.

Outre les religions et les spiritualités de tout genre, il existe un bon nombre de scientifiques ayant fait l’expérience de la mort et ayant fait son récit également. Le Dr. Eben Alexander, neurochirurgien à l’université d’Harvard, a vécu cette expérience et il raconte la mort avec stupéfaction. Voici ce qu’il nous dit en somme :

Le Dr. Alexander était dans le coma pendant 7 jours à cause d’une méningite bactérienne. Durant cette période, il raconte avoir vécu dans des dimensions parallèles aux nôtres, à celles que nous connaissons et dans lesquelles nous vivons. Il raconte s’est projeté dans un univers céleste où le paradis et l’enfer était tout autour. Ce qu’il a vu n’a rien d’une hallucination; Il était vrai et palpable selon lui.

Publicité

Eben Alexander  est l’auteur du Best Seller :  » Les preuves du Paradis » (disponible en anglais seulement « Proof of Heaven), un projet du New York Times pour témoigner d’un vécu qui est tout sauf ordinaire d’un célèbre scientifique anglais des temps modernes.

Ce médecin admet que cette vie, d’ici bas, n’est qu’un passage, une étape d’un grand et long processus d’élévation de l’âme et de transfiguration de l’esprit.

vie-apres-la-mort2

Pris dans l’engrenage de la situation, le Dr Eben Alexander raconte que l’au-delà est fait d’amour et de compassion. Le mal n’y trouve aucune place. Selon lui : « Il suffit de connaître l’amour pour connaître l’au-delà », des paroles profondément spirituelles et à la fois incompréhensibles chez certains de ses confrères.

« Dans l’au-delà, il n’y a aucune place pour le vain, l’inutile, la confusion ou le doute. Nul besoin de communiquer avec des mots, car la télépathie prédomine nos esprits et nous facilite la symbiose », tels sont les mots qui ont été prononcés par ce scientifique.

Le Dr. Eben Alexander parle de Dieu comme un protecteur des âmes, un refuge pour les « sans-esprit fixe », le gage d’un équilibre, d’une sérénité, la source de la lumière et de l’amour qui règne dans l’au-delà.

LIRE AUSSI:  Le corps d'un chercheur scientifique, retrouvé à la surface d'une rivière ! Ses révélations sur les vaccins lui ont coûté la vie ...

En quoi le récit du Dr.Eben Alexander est-il crédible et indéniable ?

Pour apporter un éclairage scientifique à ce que le Dr. Eben Alexander, il fallait que son néocortex puisse fonctionner lors de son Coma ayant duré 7 jours. Autrement, on ne peut justifier scientifiquement ce que ce Docteur nous rapporte et nous raconte d’un univers autre que le nôtre.

Tout ce qui nous reste se situe dans le paradigme naturaliste qui apporte, tout de même, quelques éclaircissements dont vous aurez besoin de déchiffrer l’énigme surnaturelle du Dr. Eben Alexander.

vie-apres-la-mort3

Que disent les naturalistes ?

Dans le livre du Dr Eben Alexander, Il y a quelques explications réfutées qui sont dignes d’intérêt :

1. Ce n’est pas un programme du tronc cérébral primitif pour apaiser la douleur.

2. Ce n’est pas une remontée de souvenirs profonds du système limbique !

3. Ce n’est pas la sérotonine qui provoque des hallucinations et un état de rêve chez un agoniste de la sérotonine.

4. Ce n’est ni une accumulation aléatoire de souvenirs bizarres et épars venant de vieux souvenirs dans le néocortex endommagé ni un phénomène de redémarrage, dû au retour du cortex dans la conscience après une panne prolongée.

5. Ce n’est pas une production de souvenirs insolites par une voie visuelle archaïque passant par le mésencéphale comme c’est le cas des oiseaux.

Toutes ces explications donnent raison au Dr. Eben Alexander dont la formation scientifique et la crédibilité médicale lui confère le droit de réfuter les bases même de sa formation ! Ainsi, tout semble dire que son récit n’est pas le produit d’une vague imagination, mais plutôt l’expérimentation saisissante de la mort et de l’au-delà.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI