Selon la science, les rousses auraient des super-pouvoirs génétiques !

Accueil » News » Selon la science, les rousses auraient des super-pouvoirs génétiques !

Dans son livre intitulé « Le Parfum de la femme et le sens olfactif dans l’amour » publié en 1886, le Dr Augustin Galopin révèle une information selon laquelle, les rousses pourraient avoir des superpuissances génétiques.

Il aurait détecté que les femmes rousses rayonnent et émettent un arôme unique connu sous le nom d’ambre gris, une odeur terreuse et sensuelle.

Qu’en pense la science ?

Le livre de Galopin est plein d’observations et de faits fascinants sur les Rousses. Pour info, les roux sont assez rares et uniques et ne représentent que 2% de la population.

Selon la science, les rousses pourraient avoir des super pouvoirs génétiques !

Les recherches scientifiques montrent qu’elles ont une tolérance beaucoup plus élevée à la douleur et nécessitent moins de vitamine D que le reste d’entre nous. C’est probablement grâce à la mutation du gène MC1R qui est responsable de leur couleur de cheveux.

D’autres faits importants à savoir sur les rousses :

Elles n’ont pas toutes la peau claire :

Beaucoup de gens croient que tous les roux ont la peau claire, mais ce n’est pas le cas. Il y a des rousses indigènes de divers endroits tels que la Papouasie-Nouvelle-Guinée et le Maroc.

Les Hawaïens ont leur propre mot pour les rousses, « ehu », et ils croient que les rousses sont les descendants d’un dieu du feu.

Plus sensibles au froid :

Les rousses ressentent des températures extrêmes beaucoup plus fortement que les autres. L’Université de Louisville a révélé que le gène chanceux des rousses, MC1R (que seules les rousses ont), peut rendre le gène humain de sensation de la température trop actif. Cela rend les rousses plus sensibles aux températures extrêmes.

LIRE AUSSI:  Le Nouveau Concept d'Eco-Village : Une communauté autonome produisant ses propres aliments, eau et électricité ... Une belle Promesse d'Avenir !!

Elles gèrent mieux la douleur :

Une étude menée par l’Université McGill a montré que les femmes rousses sont capables de tolérer jusqu’à 25% plus de douleur que les personnes ayant d’autres couleurs de cheveux.

Une autre étude menée par l’Université d’Oslo a révélé que les femmes rousses ressentent moins de douleur lorsqu’elles sont piquées par une épingle. Par ailleurs, l’Université de Louisville a conclu qu’il faut 20% de plus d’anesthésie pour endormir une femme rousse. C’est une tolérance à la douleur !

Pas besoin de trop de vitamine D :

En raison de la concentration excessive de cheveux roux et de peau pâle dans les climats européens, ils ont tous adopté une meilleure capacité à produire leur propre vitamine D. Cela signifie que lorsqu’une rouquine se rend à l’extérieur, elle a tendance à produire plus de vitamine D que les autres.

Cela leurs donne un avantage sur le plan de l’évolution, en particulier parce qu’un manque de vitamine D peut mener au diabète et à l’arthrite.

Le roux est la couleur la plus difficile à cacher :

C’est la couleur la plus facile à repérer car le rouge est une teinte plus intense. Plus la couleur est audacieuse, plus vite elle disparaîtra. Le colorant dans les molécules trouvées dans les cheveux roux est considérablement plus intense que les autres teintes. Les molécules plus grosses ne peuvent pas pénétrer dans les cheveux comme les plus petites le peuvent et, par conséquent, il n’y a pas est difficile de cacher le roux.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI