Selon une étude, ces femmes sont trois fois plus susceptibles d’avoir des enfants qui abusent de drogues et d’alcool…

Accueil » News » Selon une étude, ces femmes sont trois fois plus susceptibles d’avoir des enfants qui abusent de drogues et d’alcool…

A en croire cette étude récente, les femmes qui évitent la viande pendant la grossesse augmentent considérablement le risque que leurs enfants deviennent accro à la drogue et l’alcool. Retrouvez plus de détails dans la suite de l’article.

L’étude en question :

Publicité

Alors que les tendances récentes de la santé reflètent un plus grand nombre de personnes qui se tournent vers le végétarisme, les chercheurs annoncent les effets néfastes de ce mode de vie qui pourraient nuire aux enfants…

Selon une étude, les végétariennes enceintes sont trois fois plus susceptibles d'avoir des enfants qui abusent de drogues et d'alcool…

Pour l’étude, les chercheurs du « National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism » ont analysé les habitudes de 5 109 femmes et leurs descendants.

Les enfants de celles qui ont mangé de la viande tous les jours pendant leur grossesse ont été comparés à ceux dont les mères se sont abstenues de la viande pendant ce temps.

Les dates d’échéance des femmes que les recherches ont observées étaient entre le 1er avril 1991 et le 31 décembre 1992.

Les chercheurs ont évalué 5 246 de leurs enfants et l’âge moyen des adolescents étaient d’environ 15 ans et demi.

Les habitudes d’alcool, de drogues et de tabac de tous les enfants ont été évaluées, ce qui a conduit les chercheurs à relier le végétarisme pendant la grossesse à un risque accru de toxicomanie.

Voici les résultats fournis par l’étude des chercheurs du « National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism » :

leurs résultats, les adolescents de 15 ans dont les mères se sont abstenues de manger de la viande alors qu’elles étaient enceintes, étaient plus sujets à l’abus de substances psychotropes. Plus précisément, ils étaient près de deux fois plus susceptibles de se livrer à la consommation d’alcool et de tabac et à près de trois fois plus susceptibles de prendre du cannabis.

LIRE AUSSI:  Mâcheriez-vous ce Chewing-gum imprégné de cannabis pour soulager votre douleur intestinale ?

L’auteur principal de l’étude, le Dr Joseph Hibbeln, a déclaré que, bien que les femmes soient souvent invitées à réduire leur consommation de viande, cela peut causer des déficiences nutritionnelles pouvant affecter le développement du cerveau d’un bébé.

La plupart des végétariens ont une déficience en B12 pendant la grossesse, car la vitamine est principalement disponible dans les viandes et les crustacés.

La vitamine B12 est essentielle pour que le corps métabolise l’acide folique, un nutriment vital pour le développement d’un fœtus sain.

Pour cette raison, la mise en œuvre d’aliments végétariens riches en B12 ainsi que l’utilisation plus répandue de suppléments pourrait s’avérer bénéfique pour les végétariennes enceintes.

Le Dr Hibbeln a déclaré: «Parmi les populations occidentales, les nourrissons de mères déficitaires en vitamine B12 ont une mauvaise croissance du cerveau, une régression du développement, une irritabilité, prospèrent mal et démontrent des déficits résiduels dans le développement cognitif et social».

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI