Un seul médicament pour différentes TUMEURS dont le CANCER…

Accueil » News » Un seul médicament pour différentes TUMEURS dont le CANCER…

Les 86 patients atteints de cancer étaient un groupe désespéré, avec des tumeurs dans le pancréas, la prostate, l’utérus ou l’os. Une femme avait un cancer si rare qu’il n’y avait pas de traitements testés. Pourtant, ces patients avaient quelques points en commun. Ils étaient à un stade avancé et leur maladie avait résisté à tous les traitements standards. Toutes les mutations génétiques portées ont perturbé la capacité des cellules à corriger l’ADN endommagé.

Les résultats, publiés jeudi dans la revue Science, sont tellement frappants que la Food and Drug Administration a déjà approuvé le médicament, pembrolizumab, de la marque Keytruda, pour les patients dont les cancers proviennent de la même anomalie génétique.

Un seul médicament pour différentes tumeurs ! 

C’est la première fois qu’un médicament a été approuvé pour être utilisé contre des tumeurs qui partagent un certain profil génétique, quel que soit leur emplacement dans le corps.

cellule-de-cancer-1-500x282-500x282

Des dizaines de milliers de patients atteints de cancer chaque année pourraient en bénéficier.

« C’est absolument génial », a déclaré le docteur José Baselga, médecin en chef du Memorial Sloan Kettering Cancer Center à New York, qui vient d’embaucher l’enquêteur principal de l’étude, Docteur Luis A. Diaz Jr.

Après avoir pris pembrolizumab, 66 patients ont subi une diminution de leurs tumeurs, qui se sont stabilisées au lieu de se multiplier. Chez 18 patients, les tumeurs ont disparu sans même revenir !

De quel médicament s’agit-il ?

L’étude a commencé en 2013 et a été financée par des philanthropies. Le seul rôle de la pharmacie était de fournir le médicament. Le médicament, fabriqué par Merck, est déjà sur le marché pour les patients atteints de quelques types de tumeurs avancées du poumon, du mélanome et de la vessie. Il coûte environ 156.000 $ par année.

LIRE AUSSI:  Des scanners choquants montrent l’impact réel de l’amour sur le cerveau d’un enfant

Le Pembroluzimab est un nouveau type de médicament immunothérapeutique connu sous le nom de bloqueur de PD-1, qui démasque les cellules cancéreuses afin que le système immunitaire puisse les trouver et les détruire.

Quelle est la particularité de cette nouvelle étude ?

Les chercheurs ont déclaré depuis des années que ce qui importait était la mutation génétique causant les tumeurs. Au début, ils étaient certains qu’ils seraient en mesure de guérir les cancers avec des médicaments quel que soit l’emplacement des tumeurs.

Mais les cancers étaient plus compliqués que cela, a déclaré le Docteur Drew M. Pardoll, directeur de l’Institut Johns Hopkins Bloomberg-Kimmel. Une mutation qui apparaissait dans la moitié de tous les mélanomes, par exemple, s’est révélée rare dans les autres cancers.

Et même lorsque les scientifiques ont repéré cette mutation dans 10% des cancers du côlon, le médicament qui a fonctionné pour les patients atteints de mélanome n’a pas fonctionné pour d’autres patients atteints de cancer.

Mais cette nouvelle étude était basée sur une idée différente. Le système immunitaire peut reconnaître les cellules cancéreuses comme étrangères et les détruire.

Mais les tumeurs détournent l’attaque en protégeant les protéines sur leur surface, ce qui les rend invisibles au système immunitaire.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI