Stephen Hawking: les OGM et autres technologies pourraient éteindre la race humaine !

Accueil » News » Stephen Hawking: les OGM et autres technologies pourraient éteindre la race humaine !

Stephen Hawking, l’un des plus grands penseurs de l’histoire de l’humanité, prédit que notre race ne vivra pas au-delà du prochain siècle. Pourquoi un tel pessimisme à l’égard de notre race ?

La révolution scientifique a indubitablement amélioré la vie de l’être humain, mais cela n’est pas sans conséquences non plus. Hawking explique que, nous  nous mettons nous même en danger à travers notre quête effréné pour le progrès.

Faut-il craindre une extinction de la race humaine ?

Publicité

Stephen Hawking, célèbre physicien théoricien, est le premier à mettre en avant la théorie de la cosmologie. Sa carrière a été ponctuée de percées et d’idées novatrices. Il a été une voix de premier plan dans la plupart des sociétés scientifiques depuis qu’il est diplômé d’Oxford en 1966.

Stephen Hawking: les OGM et autres technologies pourraient éteindre la race humaine !

Hawking dit que l’humanité semble être tournée vers sa destruction. L’intelligence artificielle, les virus génétiquement modifiés et l’énergie nucléaire ne sont que quelques-uns des progrès dangereux de la société que Hawking croit que nous ne prenons pas assez au sérieux.

LIRE AUSSI:  Facebook annonce le lancement de son projet d’interface cerveau-machine, pour communiquer à travers l’esprit

Pourtant, ce n’est pas une première dans le milieu scientifique. Nombreux sont ceux  qui tentent en vain d’attirer l’attention sur ce problème. Et on se demande, comment avec tant d’esprits éduqués qui crient pour que nous soyons prudents, pourquoi n’écoutons-nous pas?

Hawking n’appelle pas à l’arrêt d’aucune sorte de recherche. Il nous appelle à développer des contre-mesures, en disant  que « Nous n’allons pas arrêter le progrès, ni l’inverser, nous devons donc reconnaître les dangers et les contrôler ».

« Je ne pourrais pas être plus d’accord. Le temps des chercheurs sera peut-être mieux utilisé pour reparer une expérience mal faite ou pour ouvrir de nouvelles pistes de recherche pour des applications pratiques de ce que nous avons », a-t-il avancé.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI