Traitement au bicarbonate de soude : Rencontrez l’oncologue italien qui revendique un taux de réussite de 90% contre le cancer !

Accueil » News » Traitement au bicarbonate de soude : Rencontrez l’oncologue italien qui revendique un taux de réussite de 90% contre le cancer !

Voici comment le bicarbonate de soude peut traiter un cancer, quelle que soit sa phase d’évolution :

 

 

Sur son site Web, il dit : «Face au problème médical contemporain le plus pressant, le cancer, la première chose à faire est d’admettre que nous ne savons toujours pas sa cause réelle»,

Motivé par les cas horribles qu’il voit, il dit : «Je vois des souffrances terribles, j’étais dans un service d’oncologie pédiatrique et tous les enfants sont morts. Je souffrais quand je regardais ces pauvres enfants mourant à cause de la chimio et les radiations. ‘ »

Son site Web indique également qu’il a été persécuté en Italie et banni de l’ordre médical italien pour ses croyances non conventionnelles. Il a donné des conférences en Italie et a participé à des conférences internationales dont la Convention sur la médecine naturelle à Phoenix en Arizona et la 36e Convention annuelle sur le cancer à Los Angeles en 2008.

Le cancer a une forme de champignon :

La théorie du Dr Simoncini est basée sur sa conviction que le cancer est une forme de champignon, basée sur des années d’observations. Candida Albicans est le champignon en question, il écrit à ce sujet : «c’est le microorganisme le plus adaptable, le plus agressif et le plus évolué connu dans la nature.»  Sa théorie est basée sur l’idée que les champignons envahissent le corps, s’adapte à son nouvel environnement et affectent négativement la santé du corps entier ou d’un organe spécifique.

Le traitement du Dr Simoncini consiste à utiliser une solution antifongique de bicarbonate de sodium, qui est injectée directement dans la tumeur. Une explication détaillée de la procédure peut être trouvée dans son livre « Cancer Is A Fungus ». La soif et la fatigue sont les seuls effets secondaires notés suite à ce traitement.

Le Dr. Simoncini a été condamné en Italie pour homicide involontaire en 2006 quand un patient est décédé d’une lacération de l’intestin après le premier traitement. Il n’a pas été exclu que ce soit le cancer qui ait causé la lacération, du moment qu’il était établi à un stade avancé. D’autres oncologues, d’ailleurs, ont refusé de le traiter.

Au cours du procès, plusieurs anciens patients ont déclaré avoir été traités avec succès par le Dr. Simoncini.

Il espère pour l’avenir dans son livre « Le cancer est un champignon » que le rôle fondamental des champignons dans le développement de la maladie néoplasique soit bientôt reconnu, de sorte qu’il soit possible de trouver des médicaments anti-mycotiques et des thérapies qui peuvent rapidement vaincre, sans dommage ni souffrance, une maladie qui apporte tant de ravages à l’humanité ».

Page précédente
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI