TROUBLANT! Des cellules cérébrales de porcs implantées dans des cerveaux de personnes atteintes de cette maladie!

Accueil » News » TROUBLANT! Des cellules cérébrales de porcs implantées dans des cerveaux de personnes atteintes de cette maladie!

Pouvez-vous imaginer des cellules de porcs implantées dans votre cerveau ? Certaines personnes atteintes de la maladie de Parkinson en ont, dans l’espoir, d’arrêter la progression de la maladie.

L’approche est encore au début des tests, mais les résultats initiaux de quatre personnes semblent prometteurs, tous ayant une amélioration 18 mois après la chirurgie. Explications.

Qu’est ce que la maladie de Parkinson ? 

La maladie de Parkinson est causée par la perte progressive de cellules du cerveau qui produisent de la dopamine, un composé qui aide à contrôler nos mouvements. Les médicaments actuels remplacent la dopamine manquante, mais leur efficacité disparaît au cours des années.

Pour traiter cette maladie, Living Cell Technologies, une société de biotechnologie basé à Auckland, en Nouvelle-Zélande, a développé un traitement qui utilise des cellules du plexus choroïde chez les porcs. Cette structure cérébrale produit une fusion de facteurs de croissance et de molécules de signalisation connues pour aider à maintenir les cellules nerveuses en bonne santé.

Créer une usine Neurochimique

Le mois dernier, la chirurgie a été effectuée chez 18 personnes supplémentaires dans un essai contrôlé par placebo, en utilisant les implants cellulaires du plexus choroïde. L’espoir est que les composés fabriqués par ces cellules nourrissent les cellules qui produisent de la dopamine dans le cerveau des patients, ralentissant encore la perte. « C’est mettre une petite usine neurochimique pour promouvoir la nouvelle croissance et la réparation des cellules nerveuses », explique Ken Taylor, de Living Cell Technologies.

Les cellules de porcs sont placées dans un revêtement poreux d’alginate, fabriqué à partir d’algues, ce qui permet aux facteurs de croissance de se déplacer dans le tissu cérébral environnant, mais devrait empêcher les cellules immunitaires des patients d’entrer pour attaquer les cellules de porcs. Chaque capsule d’alginate mesure environ un demi-millimètre et contient environ mille cellules de porcs. Dans le premier petit essai, quatre personnes avaient 40 capsules placées d’un côté du cerveau.

Modération des symptômes

Voir la page suivante (cliquez sur le bouton jaune en bas)

Page suivante
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI