Un couple se fait prendre en train de faire l’amour dans un parc, mais la punition du juge choque toute la cour

Accueil » News » Un couple se fait prendre en train de faire l’amour dans un parc, mais la punition du juge choque toute la cour

Pendant près de 21 ans, les accusés qui sont entrés dans la salle d’audience du juge Michael Cicconetti, en Painesville, Ohio, ont toujours été surpris, voire même choqués par la punition que leur réserve ce juge pour leurs mauvaises actions.

Michael Cicconetti est un juge charismatique connu et apprécié dans son état pour l’application de ce qu’il appelle lui-même la « justice créative ». Ses décisions suivent un peu la logique philosophique du « œil pour œil, dent pour dent ».

La sentence du juge pour acte sexuel dans un parc :

Un couple a été surpris en plein ébat sexuel dans un parc public, ce qui peut être considéré comme un outrage public à la pudeur. De ce fait, une action en justice a été lancée à l’encontre du couple, et ce fut Michael Cicconetti qui était en charge de l’affaire.

19da10bc0040abb971ce8d9a0fc70dc6

Après exposition des faits, le couple reconnu coupable a eu droit à une sentence pas comme les autres. Cicconetti les a condamné à nettoyer tout le parc où ils ont été surpris, en ramassant surtout tous les préservatifs usagés qui s’y trouvent.

De plus, ils ont également dû acheter un espace publicitaire dans le journal local où ils se sont excusés au près de toute la ville et tous ceux qui ont été témoin de leur acte. Une punition inattendue, mais tout de même approprié pour l’acte commis par le couple.

Voici quelques-uns des autres sentences prononcées par le juge Cicconetti :

De faire porter à un homme un costume de poulet à pulvériser une femme au visage par ce qu’elle pensait être du spray de poivre, le juge Michael Cicconetti est devenu une sensation virale pour sa méthode unique de détermination des punitions.

LIRE AUSSI:  Les neuroscientifiques vous recommandent fortement d’aller régulièrement à la plage. Voici pourquoi…

Le mois dernier, le juge de la cour municipale a attiré l’attention des médias internationaux pour avoir donné à Victoria Bascom, âgée de 18 ans, le choix entre 30 jours de prison ou parcourir 50 km à pieds,  après que celle-ci ait refusé de payer un chauffeur de taxi pour la même distance parcourue.

Autres punitions du juge Cicconetti :

Une femme qui a abandonné 35 chatons dans un foret, a non seulement payé une amende, mais elle aussi été condamnée à passer une nuit dans les bois en mi-novembre sans nourriture ni eau. Et quand la température baissait, elle avait le droit de faire du feu.

Il avait également demandé à deux ados qui avaient écrit « 666 » sur une statue représentant le petit Jésus, de s’habiller comme Joseph et Marie et conduire un âne à travers les rues.

Un homme qui a traité les policiers de cochon a été condamné à se tenir au coin d’une rue avec un cochon de 158 kg et une pancarte disant «Ce n’est pas un policier».

Des ados qui, pour s’amuser, avaient crevé les pneus d’autobus scolaires ont été condamnés à organiser un pique-nique pour les enfants du primaire dont la sortie avait été annulée à cause de leur méfait.

Cicconetti a aussi une fois condamné un conducteur de 27 ans, arrêté pour avoir conduit en état d’ivresse, à regarder les cadavres de deux personnes mortes dans un accident d’auto causé par un autre conducteur saoul.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI