Un message poignant sur le rôle des hommes dans le mouvement #MeToo est devenu viral !

Accueil » News » Un message poignant sur le rôle des hommes dans le mouvement #MeToo est devenu viral !

Dans un post Facebook déchirant, l’acteur Jim Beaver (« Supernatural », « Deadwood »), explique avoir été molesté par l’un de ses supérieurs alors qu’il servait dans l’armée américaine. Mais, comme il l’a noté de façon poignante, le mouvement #MeToo n’a pas été créé pour des gens comme lui.

Le hashtag #MeToo a inondé Facebook, Instagram et Twitter ces derniers temps. Des millions de femmes ont partagé leurs expériences personnelles avec le harcèlement et l’agression sexuels, ajoutant « #MeToo » dans leurs messages comme un acte de solidarité. Le hashtag est devenu surtout viral après que des dizaines de survivants se soient présentés, alléguant que le magnat du cinéma Harvey Weinstein les avait harcelées, agressées et violées.

Le message de Beaver :

Sur Facebook, Beaver a expliqué pourquoi, même si les hommes victimes d’agression sexuelle comme lui méritent certainement d’être entendus, ce n’est pas nécessairement le moment de tirer la sonnette d’alarme sur le mouvement.

Dans son post, Beaver décrit d’abord ses propres expériences douloureuses surmontant l’agression sexuelle.

« En tant que jeune marine, j’ai été agressé à plusieurs reprises par un officier de haut rang, un médecin de la marine qui a d’abord utilisé sa position pour tromper un adolescent naïf en lui faisant croire que ce qui se passait était une procédure normale ».

Bien que Beaver ait été assez chanceux pour avoir pu se tirer de la situation, il n’a pas dénoncé l’officier:
«Je me demandais souvent ce que je serais devenu si j’avais eu à le dénoncer, aurais-je été cru, mes perspectives militaires auraient-elles été touchée, aurais-je été en danger, toutes ces questions me sont venues par la suite, parce que j’étais assez chanceux pour échapper à la situation sans avoir à placer un mot contre celui d’un amiral. « 

Ensuite, Beaver a expliqué pourquoi on ne doit pas faire abstraction d’un genre en ce qui concerne la question d’agression sexuelle :

Page suivante
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI