Un scientifique attaqué pour avoir prouvé les dangers des OGM gagne son procès en diffamation devant les tribunaux…Une affaire poignante !

Accueil » News » Un scientifique attaqué pour avoir prouvé les dangers des OGM gagne son procès en diffamation devant les tribunaux…Une affaire poignante !

En 2012, le professeur Gilles-Eric Séralini, et son équipe de recherche de l’université de Caen, ont révélé les images de certains rats de laboratoire dont le corps a été déformé par des tumeurs après avoir consommé du maïs génétiquement modifié, notamment celui qui est saturé à l’herbicide Roundup.

Pour ces photos alarmantes, le professeur français a été attaqué en justice pour diffamation et insulté par beaucoup de confrères et de journalistes, car il a osé mettre en évidence le danger des OGM sur les cobayes, alors que ce n’était pas le but ultime de son étude.

Cette étude sur les OGM, menée par ce professeur courageux, n’avait pas, au début, l’objectif de publier de telles photos horribles de rats au corps déformé, mais suite à la consommation régulière de ce maïs saturé à Herbicide Roundup, il fallait dévoiler au monde entier la vérité sur les OGM.

Après la révélation des résultats de l’étude du Pr. Séralini, les scientifiques et les journalistes, en faveur de la promotion des OGM, se sont mis à cracher sur ces révélations en traitant le professeur de menteur et son équipe de complices d’un crime scientifique! Peu de scientifiques ont apporté leur soutien à l’étude du Pr. Séralini, mais leur voix a été réduit au silence par les médias complices des lobbys biotechnologiques.

Monsanto, le fabricant de ce maïs génétiquement modifié, est allé jusqu’à retirer l’étude du professeur Séralini de la revue scientifique Food and Chemical Toxicology  et nommer Richard E. Goodman, à un poste clé au sein de la rédaction de la revue.

Wallace Hayes, le rédacteur en chef de FCT, était derrière la suppression de l’étude du Pr. Séralini, après qu’elle ait été vérifiée et publiée par des scientifiques de cette même revue. *

LIRE AUSSI:  Au premier regard, elle semble heureuse emmenant son fils à l'école, Pourtant, quand vous la regardez de plus près ... Chaque Parent ou futur parent devra lire Cette lettre !

Aujourd’hui, vous pourrez retrouver la publication de l’étude du Pr. Séralini sur une autre revue, moins connue, dont le nom est Environmental Sciences Europe. (CLIQUEZ SUR LE LIEN).

La contre-attaque du Pr. Séralini : 

Le professeur Séralini et son équipe de recherche ne se sont pas tus face à cette injustice et ont préféré attaquer le biais de la constitution d’un comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique, à travers lequel Séralini a contre-attaqué.

Rappelant juste que le but de l’étude du Pr. Séralini était de vérifier les effets à long terme des OGM sur la santé du foie, et qu’il a fallu démontrer des photos des dommages qu’ont subi les rats de labos après avoir été victimes de tumeurs cancéreuses multiples.

Le Pr. Séralini se devait, par respect à sa déontologie et aux exigences de l’organisation de coopération et de développement économique, d’enregistrer les résultats de l’étude conformément au protocole.

Le CRIIGEN et Sérélini ont orienté leur contre-attaque judiciaire à l’encontre du Magasine Marianne qui, ont 2012, l’avait traité de « fraudeur scientifique pour avoir voulu, prématurément, étayer des résultats préalablement déterminés ».

Jean-Claude Jaillet perdit, donc, ce procès devant Séralini et son Comité de recherche et permettait de remettre à jour la vérité sur le danger et la toxicité des OGM saturé à l’herbicide Roundup.

Tout ceci nous démontre une vérité indubitable : Tous les scientifiques et les journalistes en faveur de la promotion des OGM sont de vrais mercenaires au service de leur propre carrière et n’ont en cure de la santé de millions de gens autour du monde.

Source: realfarmacy.com

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI