Une Énorme Arnaque : 2 professeurs canadiens avertissent les parents et les petites filles du danger MORTEL des vaccins contre le VPH !

Accueil » News » Une Énorme Arnaque : 2 professeurs canadiens avertissent les parents et les petites filles du danger MORTEL des vaccins contre le VPH !

Geneviève Rail, professeure de kinésiologie à l’Université Concordia du Canada, a reçu une bourse de 270 000 $ canadien pour étudier les effets des vaccins contre le VPH sur le public. De ses recherches, d’inquiétantes conclusions doivent vous alarmer …

Récemment, le virus du VPH (virus du papillome humain) a été soudainement déclaré comme étant la cause première du cancer du col utérin, notamment au cours de cette dernière décennie.

Selon une étude du Pr. Abby Lippman, professeure émérite de l’Université McGill, ayant été publiée dans le journal « Le Devoir de Montréal », la sûreté et les bienfaits des vaccins contre le papillomavirus humain sont dangereusement mis en doute.

Les vaccins contre le VPH, plutôt dangereux ?
Publicité

Suite aux recherches du Pr. Lippman et du Pr. Rail, il a été demandé au Québec de mettre un terme à l’immunisation contre le VPH jusqu’à ce que le doute d’un éventuel danger sur la santé humaine fasse l’objet d’une enquête indépendante. Bien sûr, ce n’est pas la peine d’évoquer les attaques et le lynchage des médias traditionnels canadiens à l’encontre de ces conclusions.

En réponse des médias, des experts médicaux sont montés au créneau affirmant la sécurité des vaccinations contre le VPH et le succès remarquable qui en découle avec une réduction significative du cancer ovarien. Pourtant, plusieurs commentaires sur l’article du National Post du Canada ont favorisé le point de vue de Rail et de Lippman malgré tout.

LIRE AUSSI:  À leur premier rendez-vous, elle remarque quelque chose d’étrange à propos de sa main, 4 mois plus tard l’inimaginable est révélé

Les organismes pro-vaccination et Big Pharma ont rejoint le débat incluant dans l’article du National Post des affirmations multiples sur l’efficacité et la sûreté des vaccins commercialisés contre le VPH.

D’une certaine manière, les experts de Big Pharma ont omis, volontairement sans aucun doute, les cas de réactions indésirables signalés dans plusieurs pays chez les adolescentes, allant de la fatigue chronique aux convulsions chroniques jusqu’à la paralysie partielle et/ou complète. Dans la suite de cet article, nous nous arrêterons sur les grandes lignes des recherches sur les vaccins et sur leur danger …

Voici ce que révèle 2 recherches approfondies sur le danger des vaccins commercialisés contre le VPH : (En plus de la liste complète !)

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Likez cet article sur Facebook
Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI