Une femme amasse des centaines de masques par terre en allant au travail tous les jours

Accueil » Psycho & Couple » Une femme amasse des centaines de masques par terre en allant au travail tous les jours

Une femme amasse des centaines de masques par terre en allant au travail tous les jours
“Pour protéger l’environnement.”

Une femme amasse des centaines de masques par terre en allant au travail tous les jours

Le port du masque ne fait pas l’unanimité dans notre société mais nous devons tous avoir des comportements responsables pour tenter de limiter la propagation de ce virus qui a changé la face du monde en quelques mois.

Mais qui dit comportement responsable dit aussi respect de l’environnement. Il est triste de constater que les masques chirurgicaux jetables se ramassent par terre après leur utilisation. Certaines rues sont jonchées de déchets nous livrant un paysage très triste en ces temps de pandémie.

Une femme qui vit en France et qui se rend à son travail à pied chaque jour a décidé de ramasser les masques laissés au sol. En à peine trois mois, elle a ramassé pas moins de 300 masques chirurgicaux.

Alix vit dans le 15e arrondissement de Paris. Elle marche environ 7 kilomètres par jour pour se rendre et revenir du travail. C’est sur son chemin qu’elle ramasse les masques abandonnés par les citoyens qui n’ont visiblement aucune conscience environnementale.

 

Récolte d’hier… une moisson immangeable mais importante. De #LevalloisPerret à #Paris15 voici une trentaine de masques ramassés par terre. pic.twitter.com/tKQz78yWmf

— Alix Dewatre (@AlixDwt) August 21, 2020

Elle se protège en portant elle-même un masque mais aussi avec des gants pour éviter de se contaminer. Alix a toujours respecté l’environnement et trouve malheureux que la pandémie ait fait en sorte que les citoyens ne la respectent plus.

La Parisienne a placé tous les masques souillés qu’elle a ramassés dans des grands sacs poubelles qu’elle a entreposés dans son garage en attendant de trouver une entreprise qui pourra les recycler de manière sécuritaire.

Elle explique :

« Je connais le problème des masques jetés au sol, je sais qu’ils finissent dans les rivières, dans la mer… Je préfère donc agir pour les empêcher d’être partout. »

Un geste à imiter pour protéger l’environnement. Un jour la pandémie sera derrière nous mais notre terre sera encore là et il faut en prendre soin et ne pas l’oublier.

Récolte locale et de saison dans #Paris15 #circuitcourt #masquesaterre pic.twitter.com/lCrb5X2mZO

— Alix Dewatre (@AlixDwt) August 22, 2020

VOUS AIMEREZ AUSSI