VÉRIDIQUE : Le sexe, le Meilleur remède Maison contre le rhume et la grippe !

Accueil » Psycho & Couple » Sexualité » VÉRIDIQUE : Le sexe, le Meilleur remède Maison contre le rhume et la grippe !

Contre la grippe et le rhume, étant des problèmes de santé très courants, il est toujours prudent d’avoir un petit remède à portée de main. De ce fait, chacun dispose de son propre moyen de prévention et de traitement, des gélules par ci, des tisanes par là, sans oublier non plus les jus. Oubliez tous cela ! Vous pouvez traiter votre grippe tout en ayant du plaisir …

Si votre traitement de la grippe vous semble inefficace ou que vous voulez tout simplement essayer un autre remède, vous ferrez mieux d’essayer ce traitement que recommande des scientifiques de la Wilkes University of Pennsylvania. Selon eux, faire l’amour est le meilleur moyen de traiter la grippe ainsi que le rhume.

Le sexe contre le rhume, pas de raison de s’en priver !

Vous trouvez cela peut être marrant, mais les chercheurs sont pourtant formels là-dessus : « pour lutter contre la grippe et autres rhumes passagers, il faut faire l’amour ».

Saviez-vous que le sexe est un remède efficace contre le rhume ?

Alors puisque vous n’avez rien à perdre, il y a donc de bonnes raisons d’essayer ce traitement.

Pour en arriver à leur conclusion, les chercheurs de  la Wilkes University of Pennsylvania ont réalisé une étude sur un échantillon de 100 étudiants.

A la fin de l’étude, les résultats ont démontré que le risque d’attraper un petit coup de froid diminue de 60% quand on fait l’amour deux fois par semaine.

D’après les explications des chercheurs, les bons moments que vous passez en ayant des rapports sexuels, permet de produire des niveaux beaucoup plus élevés d’immunoglobuline A (IgA), qui forment une barrière contre la maladie. Tel n’est pas le cas chez les personnes qui ont des rapports sexuels moins de deux fois dans la semaine.

Le sexe permet donc de prévenir le rhume, mais il peut aussi avoir d’autres avantages pour la santé :

Les chercheurs expliquent que les rapports sexuels peuvent aussi avoir des avantages pour la circulation sanguine ainsi que la qualité du sommeil, ce en raison du fait que notre organisme produit plus d’anticorps en faisant l’amour qu’à notre état habituel.

LIRE AUSSI:  5 positions sexuelles à essayer à des endroits inhabituels pour pimenter votre vie amoureuse

Mieux dormir :

Faire l’amour permet de mieux dormir. Et quand on sait que c’est pendant le sommeil que le corps lutte contre les virus, on comprend qu’il est important de bien dormir la nuit pour être en bonne santé la journée.

En effet, les personnes sexuellement actives auraient deux fois plus d’anticorps dans le sang !

Améliore la circulation sanguine :

Faire l’amour favorise la circulation sanguine. Quand le sang circule plus vite, le corps est davantage réchauffé. Ainsi, on n’est moins susceptible d’attraper un petit coup de froid quand on fait l’amour régulièrement.

Faire l’amour, bon pour le cœur :

On ne cesse de vanter les mérites d’une alimentation saine pour prévenir les maladies cardio-vasculaires. On communique moins en revanche sur les bienfaits du sexe sur la santé cardiaque.

Des scientifiques britanniques l’ont découvert en suivant 914 hommes pendant 20 ans.

Les résultats de l’étude parus dans le Journal of Epidemiology and Community Health s’apparentent à une invitation au sexe : les hommes qui font l’amour au moins deux fois par semaine diminuent de moitié le risque d’attaque cardiaque par rapport à ceux qui font l’amour moins d’une fois par mois. On sait ce qu’il nous reste à faire.

Faire l’amour calme les douleurs :

Pendant les rapports sexuels, notre corps libère de l’ocytocyne, une hormone dont le niveau augmente jusqu’au moment de l’ orgasme .

La production d’ocytocyne va stimuler à son tour la sécrétion de la dopamine et d’endorphine, ces hormones du plaisir et du bien-être. D’où une moindre sensibilité à la douleur.

Le professeur et sexologue émérite Beverly Whipple, de la Rutgers University dans le New-Jersey, a constaté le phénomène chez des femmes. Il note que chez les femmes qui se masturbent jusqu’à l’orgasme, « le seuil de tolérance à la douleur s’élève de près de 75 % pour cent ».

Alors, faites-vous plaisir !

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI