La vérité sur les aliments « moches » : Ils sont délicieux, riches et bons pour l’environnement !

Accueil » News » La vérité sur les aliments « moches » : Ils sont délicieux, riches et bons pour l’environnement !

Tim Wharton redoute qu’on l’appelle un « foodie » ! Il trouve que ce mot est à connotation luxuriante et somptueuse tout comme « Porn Food » ! Il préfère plutôt « gastronaute » popularisé par Keith Floyd, le chef de la télévision britannique, un terme qui inspire de l’exploration culinaire.

Le nouveau livre de Tim Wharton et Richard Horsey, Ugly food : overlooked and undercoed, est une célébration des plaisirs gustatifs du poulpe et d’autres aliments et plantes peu consommés. Les auteurs de cet ouvrage expliquent la raison pour laquelle il faut préférer les aliments moches aux autres aliments.

Ugly food (Nourriture moche) : pour une alimentation plus réaliste ! 

Ugly food est une lettre d’amour signée par Richard Horsey, un analyste politique international basé à Myanmar, et Tim Wharton, un musicien académique à l’Université de Brighton, en Angleterre. En fait, la laideur ne représente que la moitié du livre… Ce livre comporte des recettes comme le poulpe au curry des Maldives, la tête de mouton de la Scandinavie, le lapin stifado de la Grèce et leurs propres inventions.

« L’industrie alimentaire, tout comme l’industrie de la mode, semble chercher la perfection impossible », écrivent-ils. « Des rangées infinies de fruits et de légumes exempts de défauts, des viandes préemballées et des livres et des articles de cuisine avec des photos « photoshopées », des photos de plats magnifiques éclairés par la lumière du soleil d’été », ajoutent-ils.

« En conséquence, nous nous éloignons de la « réalité désordonnée » des origines de la nourriture », dit Horsey. Tout signe de vie, comme le sang, les plumes ou la boue, est suspect ! Ugly food pousse vers un programme plus radical. « Nous pouvons obtenir des ingrédients savoureux, durables et bons pour l’environnement », rajoute l’auteur. D’autre part, Horsey apprécie les efforts de certaines personnalités de la télé qui contribuent à vulgariser la « nourriture moche ».

Horsey et Wharton misent beaucoup sur les ingrédients qui semblent un peu « exotiques » et qui sont rarement utilisés. Dans Ugly food, ils proposent des techniques pour cuire des aliments comme le poulpe et les rendre plus accessibles.

« Les gens n’ont pas besoin de visiter un restaurant cher pour faire l’expérience », déclare Wharton. « C’est simple ! Ils peuvent eux-mêmes faire l’expérience. Par exemple, ils peuvent acheter un poisson entier et congeler la tête et les os pour préparer une soupe ou un ragoût », dit-il.

Horsey et Wharton travaillent déjà sur la suite de ce livre pour montrer aux gens comment acheter les aliments moches !

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI