Vous avez des difficultés de mémorisation, cette technique pourrait vous être utile ?

Accueil » Psycho & Couple » Vous avez des difficultés de mémorisation, cette technique pourrait vous être utile ?

Faites-vous partie de ces personnes qui rencontrent des difficultés à retenir des noms ? Peut-être aussi vous avez du mal à garder des détails de films que vous avez regardé ou de livres que vous avez lu. Pour combler le tout, vous posez constamment des questions pour essayer de vous rappeler.

Vous vous souvenez de choses comme l’anniversaire de votre meilleur ami, mais perdez souvent votre voiture dans les stationnements. Il y a une raison pour laquelle vous oubliez ces petits détails, mais il y a une excellente façon d’apprendre à vous souvenir de tout!

Comment utiliser sa mémoire à bon escient ?

Hermann Ebbingus était un psychologue allemand dont le travail a abouti au développement de méthodes expérimentales scientifiquement fiables pour la mesure quantitative de la mémoire.

À la fin des années 1870, Ebbingus s’intéresse au fonctionnement de la mémoire humaine et décide de l’étudier expérimentalement.

ths_oct30_part01_05_tested_x-secrets-for-memorizing-things-easily

Ebbingus a créé des listes de mots non-sens (consonne-voyelle-consonne) comme taz, bok et lef. Il a utilisé ces syllabes dépourvues de sens pour évaluer l’apprentissage pur, c’est-à-dire l’apprentissage sans signification et le rythme auquel nous oublions.

Cela a conduit à la création de ce qu’Ebbingus a appelé la courbe de l’oubli (représenté ci-dessus), la vitesse à laquelle nous commençons à oublier de nouvelles informations. Ebbinghaus a découvert qu’une quantité importante d’informations qu’il a apprises a ensuite été oubliée en 20 minutes.

Plus de la moitié des mots dépourvus de sens  qu’il avait appris, a par la suite été oublié en une heure. Bien qu’il ait oublié en un jour près des deux tiers, la rétention n’a plus beaucoup diminué au-delà de cette période. En d’autres termes, si l’information est conservée pendant une journée, elle restait gravée dans la mémoire pour une longue période.

LIRE AUSSI:  Ce que la mort de nos parents nous révèle : Un texte à lire par tous !

Selon le contexte, découvrez la bonne méthode d’apprentissage que vous devez utiliser :

En plus de la courbe de l’oubli, Ebbingus est également venu avec une autre théorie appelée l’effet d’espacement. Cela indique que nous apprenons des choses mieux et plus facilement lorsque nous l’étudions plusieurs fois, espacées sur une période prolongée par rapport au fait d’essayer d’apprendre quelque chose en une courte période.

Cela étant dit, l’effet d’espacement est plus utilisé pour les informations que vous voulez conserver pendant une longue période de temps, mais si vous voulez seulement stocker quelque chose dans votre mémoire pendant une courte période, le bachotage pourrait faire l’affaire.

La technique de répétition espacée :

La répétition espacée est une technique d’apprentissage qui consiste à se faire interroger moins souvent qu’on maîtrise la question. Cette méthode part d’un constat apparemment évident: la mémoire humaine n’est pas parfaitement fiable et l’on oublie souvent ce que l’on a appris.

Par contre, l’oubli est rarement total, car si l’on apprend à nouveau ce que l’on a déjà appris, on oublie moins vite. Alors, combinons les deux principes pour vous aider à vous souvenir de tout, c’est la technique de répétition espacée.

Mémorisation rapide :

1ère  répétition juste après avoir appris

2ème répétition après 15 à 20 minutes

3ème répétition après 6 à 8 heures

4ème répétition après 24 heures

Mémorisation à long terme :

1ère répétition juste après avoir appris

2ème répétition après 20 à 30 minutes

3ème répétition Après 1 jour

4ème répétition après 2 à 3 semaines

5ème répétition après 2 à 3 mois.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI