Mariée de force contre de l’argent, cette petite fille de 8 ans meurt après des relations sexuelles !

Accueil » News » Mariée de force contre de l’argent, cette petite fille de 8 ans meurt après des relations sexuelles !

Dans certains pays du monde, le mariage de jeunes filles mineures est relativement fréquent. Pour des raisons coutumières ou même financières, des enfants qui ne savent presque rien de la vie sont données en mariage à des adultes qui font au minimum le double de leur âge.

L’histoire telle rapportée par les médias :

L’un de ces types de mariage a suscité un grand tollé, avec le décès d’une fillette de 8 ans survenu la nuit de ses noces.

La jeune fille, Rawan, a saigné violemment après avoir subi des déchirures vaginales à la suite de son mariage forcé avec un homme de 40 ans.

Arwa Othman, chef de la Maison du Folklore et militante des droits au Yémen, a déclaré que la jeune fille, identifiée sous le nom de Rawan, a été mariée à un homme de 40 ans dans la ville de Meedi, dans la province de Hajjah au nord-ouest du Yémen.

LIRE AUSSI:  Ce chasseur fait l’objet de critiques sur les réseaux sociaux après avoir publié des photos de son butin de chasse !

Orpheline de père, elle aurait été vendue par son beau-père pour une dot de 10 000 rials (environ 2 024 euros) à un Saoudien qui fait 5 fois son âge et qui l’a forcée à avoir des relations sexuelles dans une chambre d’hôtel située dans la ville de Hardh durant la « nuit de noces ».

Au Yemen, une fillette de 8 ans mariée à un homme qui fait 5 fois son âge, meurt la nuit de ses noces !

« Après les rapports sexuels, elle a souffert de saignements et de la rupture utérine qui a causé sa mort », a déclaré Othman. « Ils l’ont emmenée dans une clinique, mais les médecins n’ont pas pu lui sauver la vie. » Othman a déclaré que les autorités n’avaient pris aucune mesure contre la famille de la fille ou son mari.

Les autorités gouvernementales n’ont pas confirmées les faits, laissant planer le doute :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Likez cet article sur Facebook

Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI