10 ans après avoir abandonné son enfant dans une maison vide, cette maman s’est enfin rendu compte de son erreur impardonnable !

Accueil » News » 10 ans après avoir abandonné son enfant dans une maison vide, cette maman s’est enfin rendu compte de son erreur impardonnable !

Devenir parent signifie également accepter de prendre soin de votre enfant dans toutes les conditions. Si vous n’êtes pas à mesure d’assurer cela comme il se doit, il y a tout de même d’autres moyens pour confier ce bébé à des personnes ou services compétents. A aucun moment, il n’est permis d’abandonner son enfant ou de mettre sa vie en danger.

Malheureusement, il y a de ces parents qui n’ont pas conscience de la préciosité de leurs enfants. C’est ce qui est arrivé à Liza Verbitskaya, une petite fille russe, dont sa propre mère a décidé de la laisser pour morte sans aucune explication. Les conditions dans lesquelles elle a été retrouvée étaient incroyables …

Voilà l’histoire :

Les habitants de la ville russe de Yaroslavl, juste au nord de Moscou, n’oublieront jamais cette histoire: un jour, des passants ont entendu un bébé pleurer dans une maison. Au début, ils n’y prêtaient pas vraiment attention, puisque les bébés pleurent habituellement.

Vous pouvez lire également :  Pourquoi nous devons exploiter davantage les potentialités thérapeutiques des plantes !

10 ans après avoir abandonné son enfant dans une maison vide, cette maman s’est enfin rendu compte de son erreur impardonnable !

Mais quand les pleurs ont duré non seulement des heures, mais des jours, et que les voisins ne voyaient pas une seule fois la lumière s’allumer dans la maison, ceux-ci ont finalement décidé d’appeler la police.

Lorsque la police est entrée dans la maison, ils ont été surpris par un spectacle choquant: un bébé qui avait l’air d’avoir environ un an, était assis dans un salon sombre, tout seul. Elle était allongée sur le sol sale en train de pleurer et à part elle, toute la maison était vide.

Il semblait que les propriétaires avaient déménagé, emportant tout avec eux, sauf leur bébé :

Likez cet article sur Facebook

Page suivante

VOUS AIMEREZ AUSSI