100 ans après la «grippe espagnole», une nouvelle pandémie mondiale est à redouter !

Accueil » News » 100 ans après la «grippe espagnole», une nouvelle pandémie mondiale est à redouter !

Ebola, Zika, SRAS, nous avons été confrontés en tant de graves épidémies au cours de ces dernières années, mais il semble que nous n’en sommes pas encore à la fin de nos surprises.

Un siècle après la «grippe espagnole» qui a tué près de 50 millions de personnes, l’humanité risque désormais une nouvelle vague de maladies mortelles. Une pandémie mondiale pourrait se produire, tel est l’avertissement donné par des scientifiques lors du Forum économique mondial de Davos.

De quoi s’agit-il ?

Publicité

« Les pandémies deviennent de véritables menaces pour l’humanité », a déclaré à l’AFP Elhadj As Sy, secrétaire général de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, lors du Forum économique mondial.

100 ans après la «grippe espagnole», une nouvelle pandémie mondiale est à redouter !

Les préoccupations soulevées lors du Forum économique mondial de Davos surviennent exactement 100 ans après la grippe espagnole de 1918. Le virus H1N1 a tué trois fois plus de personnes que la Première Guerre mondiale et l’a fait plus rapidement que toute autre maladie de l’histoire.

LIRE AUSSI:  Un enfant né avec le virus du SIDA ne montre plus aucun signe d’infection, voici pourquoi...

Et maintenant, un siècle après cette grippe, une nouvelle pandémie plane à l’horizon. « On sait que ça va arriver, mais on n’a aucune possibilité de l’empêcher », résume Sylvie Briand, spécialiste des risques infectieux à l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Elle explique que « l’humanité est plus fragile face aux épidémies parce qu’on est beaucoup plus connectés et qu’on se déplace beaucoup plus vite qu’avant. Quand on voyage, les virus voyagent avec nous ».

Le Dr Briand a ajouté: «La grippe est un virus respiratoire qui se transmet facilement et les gens peuvent être contagieux avant même de montrer des symptômes, il n’est donc pas facile à contrôler.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI