L’amitié entre femmes : une manière sensationnelle de combattre le stress

Accueil » Psycho & Couple » L’amitié entre femmes : une manière sensationnelle de combattre le stress

C’est dans les moments les plus difficiles de la vie que nous savons reconnaître la vraie valeur d’un ami. L’ami, c’est quelqu’un qui est capable de vous apporter du soulagement et du réconfort rien que par sa présence.

Particulièrement, l’amitié entre femmes, est très souvent une manière de combattre le stress… Et on pourrait bien se demander en quoi l’amitié entre femmes serait-elle différente de celle des hommes.

Particularité de l’amitié entre femmes :

Certains vont probablement penser qu’il n’y a pas de véritable logique dans ce que nous avançons, mais des études et recherches avancent que l’amitié entre femmes se base plus sur cette complicité.

C’est une relation qui est destinée à apaiser les peurs tout en arrivant à relativiser les problèmes et à oublier les angoisses.

L’amitié entre femmes : une manière sensationnelle de combattre le stress

Plus encore, l’amitié entre femmes a un impact bien plus intense et positif que chez les hommes, à tel point que cette sensation de connexion et de complicité établie est un très bon mécanisme pour réduire le stress et l’anxiété.

En outre, une toute autre particularité de l’amitié entre femmes, c’est que chez elles, l’important ce n’est pas d’avoir plusieurs amis, comme c’est le cas avec les hommes. Mais le plus essentielle pour elles c’est d’avoir une amitié sincère, authentique et significative.

A la différence des hommes, les femmes réagissent au stress à leur façon :

Voilà une toute autre particularité de l’amitié entre hommes et celle femmes. Chacun de nous à une façon propre à lui de gérer les mauvaises phases de sa vie, et pour comprendre comment et de quelle manière nous affrontons le stress, nous devons nous plonger dans le monde fascinant de la neuropsychologie.

LIRE AUSSI:  Trucs et astuces pour séduire tout type de femme selon son signe du zodiaque

Ainsi de manière commune, lorsqu’une femme est anxieuse et stressée pendant une longue période, un véritable « cocktail » de neurotransmetteurs est versé dans son sang, en majeure partie fait de cortisol et d’épinéphrine. Ce qui contribue à augmenter la pression artérielle et le taux de sucre sanguin.

Question d’hormones aussi:

Chez les femmes, il existe une hormone qui fonctionne à la fois comme neurotransmetteur et qui est la clé pour réduire l’impact de ceux précédemment cités, il s’agit de l’ocytocine qui en plus de stopper la production de cortisol et d’épinéphrine, apporte également du calme, en apaisant les peurs et en offrant une grande sensation de sécurité.

Par contre les hommes, vive le stress de manière complexe. Tout d’abord,ils produisent moins d’ocytocine et ressentent davantage le besoin de fuite et de lutte.

De la même manière, et à moyen terme, ils retiennent davantage leurs émotions. C’est pourquoi, les hommes ont plus tendance à se refermer sur soi lorsqu’ils vivent des moments difficiles.

Les femmes, quant à elles, ont ce besoin génétique d’être « connectées » avec les autres, de construire des liens basés sur l’empathie et la reconnaissance pour soulager leur peine.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI