Japon: Des chercheurs disent avoir trouvé une méthode de culture ultra-rapide des cheveux

Accueil » Beauté » Soins cheveux » Japon: Des chercheurs disent avoir trouvé une méthode de culture ultra-rapide des cheveux

Vous êtes à la recherche d’un remède miracle contre votre calvitie ? Votre vœu est sur le point d’être exaucé.

Les scientifiques japonais ont développé un moyen de faire pousser des follicules capillaires à un rythme record. Selon les chercheurs, la calvitie, les pertes de cheveux dues à la chimiothérapie et autres maladies pourraient appartenir bientôt appartenir au passé.

Un progrès majeur :

Le « RIKEN Center for Developmental Biology », au Japon, a réussi à développer un type de peau cultivée en laboratoire capable de repousser les poils perdus, mais présentant également des propriétés de transpiration.

Calvitie : Cette solution de croissance de cheveux des scientifiques japonais pourrait être le remède que vous attendiez depuis longtemps !

L’étude utilise deux types de cellules placées dans des petits récipients de silicone afin de cultiver des « germes de follicules pileux », source des petites cavités où naît et est nourri le cheveu.

Avec à sa tête le professeur Junji Fukuda de l’Université nationale de Yokohama, l’équipe de chercheurs est parvenu à cultiver près de 5000 germes en quelques jours seulement.

LIRE AUSSI:  Pour des cheveux brillants, longs et volumineux, ce Shampoing naturel fait maison est ce qu'il vous faut ! (RECETTE ET MODE D'EMPLOI)

Ce qui représente en soi un progrès majeur par rapport à d’autres techniques préexistantes dont la capacité de production ne dépasse pas une Cinquantaine de germes à la fois.

Pour l’heure, les tests humains sont en attente, et ne devraient pas être réalisés avant les 5 prochaines années. Quant au traitement définitif, il ne devrait pas être disponible avant une décennie.

En plus de traiter la calvitie, la technologie pourrait également aider les patients atteints de cancer et d’autres personnes ayant des conditions médicales qui causent la perte de cheveux, a déclaré Fukuda, dont la recherche a été publiée dans la revue Biomaterials.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI