Qu’est ce qui pousse certains amoureux à détruire ceux qu’ils aiment avec leur amour?

Accueil » Psycho & Couple » Couple » Qu’est ce qui pousse certains amoureux à détruire ceux qu’ils aiment avec leur amour?

Le mot « Amour » prennent diverses définitions dans les dictionnaires dont on peut retenir : «un sentiment intense d’affection profonde » ou « une inclination envers une personne, le plus souvent à caractère passionnel, fondée sur l’instinct sexuel mais entraînant des comportements variés ». En d’autres termes, l’amour est ce que l’on ressent envers une personne qui nous absorbe.

Dans la plupart des vies de couple avant, pendant et après le mariage; Et avec des parents et des enfants qui luttent dans leurs relations, on ne peut qu’être convaincu de la partialité de la définition. L’amour doit être vu non pas comme un sentiment, mais comme une émotion promulguée. Aimer, c’est se sentir et agir avec amour.

Aimer quelqu’un, c’est le protéger : 

Publicité

Parfois, des femmes victimes de violences conjugales, portant des ecchymoses visibles sur leurs visages, disent que leurs maris, violents et agressifs, les aiment malgré tout.

detruisez-pas

Puisqu’ils voient l’amour comme un sentiment, le mot masque la vérité, celle que vous n’aimez pas quelqu’un que vous battez et abusez à plusieurs reprises.

Vous pouvez avoir des sentiments très forts à leur sujet, vous pouvez même croire que vous ne pouvez pas vivre sans eux, mais vous ne les aimez pas en tout cas.

Entre les êtres humains, l’amour est un mot relationnel. Oui, vous pouvez aimer des choses qui ne vous aiment pas, le ciel, une montagne, un tableau, le jeu d’échecs.

Mais l’amour des autres est directionnel. Il y a un amant et un bien-aimé, vous n’aimez pas seulement une personne, mais vous êtes aimés également en retour, toutes proportions gardées.

Quand un enfant est né, la réaction du parent à son égard, alors qu’il n’existait pas avant, est d’avoir le sentiment de tout pouvoir « faire » pour son enfant. Dans « le faire » et « l’amour », le sentiment est promulgué. C’est pourquoi nous entendons souvent l’expression «tu n’agis pas comme tu m’aimes».

Nous savons au fond de nos âmes que l’amour n’est pas un sentiment solitaire, mais un sentiment qui coule dans un monde en action. Mais si c’est aussi simple, pourquoi nous confondons entre ce qui est amour et ce qui ne l’est pas ? Pourquoi certaines personnes continuent de faire du mal à ceux qu’elles prétendent aimer ? La réponse dans la suite de notre article.

Voici ce qui pousse certains amoureux à détruire ceux qu’ils aiment avec leur amour :

Parfois, nous confondons l’amour avec l’engouement. Parfois nous pensons que l’attention est plus importante que la bonne attention. Il y a quelque chose dans le mauvais amour qui nous pousse à tomber dedans. Il y a quelque chose au sujet du mauvais amour qui nous incite à le vouloir et le désirer. Il y a cette chose au sujet dans la personne qui ne nous traite avec violence.

Face à cela, nous nous persuadons que cela peut être quelque chose qui ne l’est pas. Nous nous persuadons que c’est l’amour. Nous sentons ces choses si intensément que nous les associons avec ce qu’elles ne sont pas.

LIRE AUSSI:  Leçon de vie : 10 choses que vous ne devriez pas abandonner quand vous vous mettez dans une relation de couple ...

« Va, je ne te hais point » :

Nous aimons les mauvaises personnes et nous les laissons nous détruire. Mais parfois, il arrive si lentement, nous ne voyons pas certaines relations comme autodestructrices. Parce qu’elles ne sont pas toujours cruelles, elles masquent parfois la cruauté avec de la bonté. Parfois, elles se déguisent et nous refusons de croire que c’est mauvais.

Dans la citation de Corneille, vous pouvez facilement voir combien il y a d’affection et à quel point le personnage exprime son sentiment sans avoir recours à des mots d’amour. L’amour n’est pas haine, dans les dires et les faires. Toute contradiction dans le comportement peut être une preuve du contraire.

Avec chaque diable vient un ange !

Parce que peut-être que avez-vous besoin de lui. Peut-être que vous prospérez dans le drame, parce-que vous avez besoin de lui autant qu’il a besoin d’utiliser quelqu’un. Peut-être que ni l’un ni l’autre ne veulent rester solitaires et comme disait Balzac « L’amour a le travail et la misère en horreur. Il aime mieux mourir que de vivoter». Mais l’amour n’est pas censé nuire autant.

Parce que dans ce cas vous pourriez l’aimer. Mais il ne vous aime pas autant. Il aime le fait que vous lui donniez votre amour. Il aime le fait que vous ayez besoin de lui. Il vous aime car vous servez à stimuler son ego.

Mais l’amour n’est pas cela. L’amour n’est pas cette montée d’adrénaline d’émotions. L’amour ne déchire pas quelqu’un. L’amour n’est pas la douleur. L’amour n’est pas une confusion. L’amour ne vous laisse pas avec des questions sans réponses.

L’amour n’essaye pas si fort de retenir l’attention de quelqu’un et d’être intrusif. L’amour est simple. L’amour est censé vous construire et non pas vous décomposer. L’amour est censé vous remplir et non vous vider.

Si vous êtes dans ce genre de relations, qui ne vous apportent aucun bien. Qui continuent de vous réconforter des maux qu’elles vous causent. Vous n’allez pas voir vos morceaux cassés. Vous ne verrez pas la lumière s’obscurcir dans vos yeux.

L’amour est harmonie, et non une désolation : 

Vous ne le voyez pas parce que nous ne voyons que ce que nous voulons et juste quand nous sommes prêts à le voir. En fin du chemin, vous allez regarder votre reflet dans le miroir et vous ne serez pas en mesure de reconnaître la personne qui vous regarde. Ne vous perdez pas dans cette chose que vous pensez être l’amour.

Aimer ne peut pas être la cause de tous les malheurs, le rôle de l’amour c’est d’empêcher le mal d’arriver et d’apporter la joie aux cœurs meurtris. C’est vrai que la réalité n’est pas toujours aussi utopique, mais elle ne peut pas être chaotique et destructrice.

Les hauts et les bas sont nécessaires dans toute sortes de relations saines, mais de là à être une cause perpétuelle de chagrins, ce n’est absolument pas de l’amour.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI