Voici Comment « l’enveloppement au chou » réduit l’enflure et la douleur de la cheville … (RECETTE ET MODE D’EMPLOI)

Accueil » Santé » Voici Comment « l’enveloppement au chou » réduit l’enflure et la douleur de la cheville … (RECETTE ET MODE D’EMPLOI)

Depuis l’antiquité, Le chou est utilisé partout dans le bassin méditerranéen comme remède antidouleur. Les Romains l’ont utilisé pendant 600 ans pour les vertus curatives de ses feuilles appliquées en cataplasmes, c’était presque leur unique médicament. Cette utilisation a continué pendant le moyen-âge, où le chou était considéré comme « le médecin des pauvres ».

Vous pouvez dire que l’enroulement de cheville à la cheville est la dernière tendance naturelle qu’on a réinventée. Que vous soyez un athlète chevronné qui s’entraîne pendant des heures ou que vous soyez une femme au foyer avec des douleurs aux jambes et aux chevilles, ce remède est parfait pour vous.

Quel pouvoir a le chou sur les blessures ?

Cette technique ne ressemble surement pas à votre enveloppe typique pour la douleur, mais le chou est extrêmement bénéfique pour votre santé et l’utiliser de cette façon unique peut avoir des résultats étonnants sur vos muscles et votre peau.

Le chou est très pauvre en graisses saturées et en cholestérol mais en revanche c’est un légume qui est extrêmement riche en fibres, vitamine C et vitamine K, et apporte des effets similaires à ceux des suppléments multi-vitaminés.

En appliquant le chou de cette manière vous allez profiter de ses nombreuses qualités, auxquelles il est difficile d’accéder en se limitant à sa consommation comme nourriture. Il vous apportera de grands bénéfices anti-inflammatoires, à la santé des os et au soulagement des douleurs musculaires.

Découvrez comment préparer l’enveloppement au chou pour soulager vos douleurs et blessures musculaire, dans la suite de notre article.

Voici l’enveloppement au chou efficace pour toutes douleurs musculaires et articulatoires :

Voir la page suivante (cliquez sur le bouton rose en bas)

Likez et Partagez cet article sur Facebook
Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI