Des chercheurs découvrent que l’Enfer n’est pas là où on le pense

Accueil » News » Des chercheurs découvrent que l’Enfer n’est pas là où on le pense

D’après des chercheurs, l’enfer ne seraient pas là où on le penserait, mais dans les cieux…

Alors que des astronomes de la NASA étaient à la recherche de nouvelles planètes capables d’abriter la vie à l’aide de leur puissante radio et de télescopes optiques très pointus, ils ont découvert en 2007 un nouveau monde quelque peu ressemblant aux limbes.

La planète ’55 Cancri E’ est deux fois plus grande que la Terre. Elle a été décrite comme étant la planète la plus mystérieuse jamais découverte dans l’Histoire, en particulier car elle est très ressemblante aux antres de l’enfer (et à la planète noire dans Le Cinquième Élément). Nous sommes loin du paradis tropical.

Source photo : Nasa

Cancri possède deux faces bien distinctes : l’une d’elle est plongée en permanence dans le noir, et la seconde est entièrement couverte de lave en fusion. La planète possède une rotation synchrone, c’est-à-dire qu’elle tourne sur elle-même à la même vitesse qu’elle tourne autour du corps central. Ainsi, c’est toujours le même côté de la planète qui fait face à son soleil, l’étoile 55 Cancri A.

Source gif : Wikipédia Exemple d’un satellite en rotation synchrone à gauche.

Les scientifiques estiment que le côté exposé au soleil (qui n’est pas le même que le nôtre) peut atteindre deux mille degrés Celsius. L’atmosphère serait composée d’hydrogène et de cyanure, ce qui la rend invivable pour un être humain.

Malheureusement, le rejet des fortes radiations sur le pôle supérieur de la planète indiquerait que cette dernière se détruira incessamment sous peu.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le liker et le partager sur les réseaux sociaux

VOUS AIMEREZ AUSSI