Un docteur de Harvard est en train de changer à jamais les maisons de retraite !

Accueil » News » Un docteur de Harvard est en train de changer à jamais les maisons de retraite !

Le Dr Bill Thomas, un médecin formé à Harvard, veut que vous sachiez une chose très importante sur la vie et le vieillissement: «vieillir est une bonne chose».

Il a un peu fait la une de l’actualité concernant sa perspective quelque peu radicale, mais très positive, sur le vieillissement. Un article paru dans le Washington Post présentait cette croisade d’un homme pour changer les attitudes négatives sur le vieillissement et aider les gens à penser à «l’après-âge» comme un moment d’enrichissement.

Voici ce que pense le Dr Thomas :

« Thomas croit que les Américains ont si volontiers accepté l’idée du vieillissement comme quelque chose à craindre qu’il est devenu une prophétie auto-réalisatrice menant à l’isolement, à la solitude et au manque d’autonomie », indique l’article du washington Post.

En 1991, Thomas est devenu le directeur médical d’une maison de retraite dans l’État de New York. Selon le Washington Post, il trouva l’endroit «déprimant, un dépôt pour les personnes âgées dont les esprits et les corps semblaient ternes et découragés».

Alors, qu’est-ce que Thomas a fait pour changer la vie de ces résidents pour toujours et déclencher tout un mouvement en ce sens? Le Washington Post explique que :  » Le Dr. Thomas a décidé de transformer la maison de retraite. Sur la base d’une intuition, il persuada son personnel de fournir l’établissement avec deux chiens, quatre chats, plusieurs poules et lapins, et 100 perruches, ainsi que des centaines de plantes, un potager et un jardin de fleurs, et une garderie pour les employés.

« La présence de tous ces animaux dans une maison de retraite constituait un enfreint à la loi d’état, mais pour Thomas et son personnel, c’était une nécessité. Car le fait de prendre soin des plantes et des animaux a restauré l’esprit et l’autonomie des résidents.

LIRE AUSSI:
Des scanners du cerveau révèlent ce que les chiens pensent vraiment de nous

 Beaucoup ont commencé à s’habiller, quittant leurs chambres et mangeant à nouveau. Le nombre d’ordonnances prescrits a baissé de plus de la moitié, en particulier pour les médicaments qui traitent l’agitation. Les coûts des médicaments ont chuté, tout comme le taux de mortalité. « 

Il a nommé l’approche « Eden Alternative », basée sur l’idée qu’une maison de retraite devrait ressembler moins à un hôpital et plus à un jardin, et elle a été reproduite dans des centaines institutions au Canada, en Europe, au Japon et en Australie aussi bien que dans les 50 États américains (où la restriction des animaux à New York a été rejetée). « 

Thomas a également été le pionnier des petites résidences intimes qu’il appelle Green Houses, où les résidents ont leurs propres chambres et salles de bains.

Le résultat: « Dans les six semaines, ils ont dû envoyer un camion pour ramasser tous les fauteuils roulants », a déclaré Thomas au Post. « Vous savez pourquoi la plupart des gens [dans les maisons de retraite] utilisent des fauteuils roulants? Parce que les bâtiments sont tellement gros. « 

Alors, prenez courage, voici la preuve vivante que l’âge n’est vraiment  qu’un nombre! Et, ce dont nous avons le plus besoin, c’est d’un contact aimant tout au long de notre vie, que ce soit des personnes ou des animaux, et notre esprit joue un grand rôle dans notre bonheur et notre longévité.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI