Pourquoi faut-il faire plus attention aux enfants et à leur usage de Smartphone ?

Accueil » News » Pourquoi faut-il faire plus attention aux enfants et à leur usage de Smartphone ?

La technologie a amélioré notre vie de bien des manières, mais quand on essaie d’y voir plus clair, on finit aussi par réaliser combien elle peut-être nuisible. Nina Langton n’avait aucune raison d’être dépressive. Au moins c’est ce qu’elle se disait…

Pourquoi faut-il faire plus attention aux enfants et à leur usage de Smartphone ?

L’histoire de Nina :

Elle avait un grand cercle d’amis, vivait dans un quartier prospère et était proche de ses parents. Comme la plupart des jeunes de 16 ans de son lycée du Connecticut, Nina a passé une grande partie de son temps libre sur son Smartphone.

Mais contrairement à beaucoup de ses camarades de classe, elle n’a jamais été «ciblée» sur les médias sociaux, son mot pour désigner l’intimidation et les critiques qui ont lieu tous les jours sur des réseaux sociaux comme Snapchat. « Une partie de ce qui a rendu ma dépression si difficile était que je ne comprenais pas pourquoi je me sentais si triste », dit-elle.

Plus tard, après sa tentative de suicide et pendant son séjour dans un centre de réadaptation, Nina et son thérapeute ont identifié l’insécurité de l’image corporelle comme le fondement de son malheur. «Je passais beaucoup de temps à traquer des mannequins sur Instagram et je me suis beaucoup inquiété de la façon dont j’étais (son physique)», raconte Nina, qui a maintenant 17 ans.

Elle restait tard dans sa chambre à visiter les réseaux sociaux sur son téléphone, et un mauvais sommeil couplé à un trouble de l’alimentation, progressivement jusqu’à ce que le suicide lui a semblé être la seule option. «Je ne voulais pas vraiment quitter le monde», dit-elle. « Je voulais juste de l’aide et je ne savais pas comment l’obtenir. »

Vous n’y voyez pas du mal, et c’est là que ça devient surprenant :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Likez et Partagez cet article sur Facebook

Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI