Fièvre chez l’enfant : 4 conseils pour la soigner au naturel

Accueil » Santé » Fièvre chez l’enfant : 4 conseils pour la soigner au naturel

Lorsque notre petit affiche une petite mine fatiguée, un comportement fébrile et un front tout chaud, on suspecte tout de suite que sa température a dû monter. Or, si la fièvre chez l’enfant peut un peu impressionner, elle reste normale ! En effet, ce n’est pas une maladie en soi, mais plus le signe que son organisme combat une infection virale ou bactérienne. Bref, cela montre que son système immunitaire est en plein boulot. En plus, c’est un symptôme très courant dans les maladies infantiles (varicelle, roséole, syndrome pieds-mains-bouche…). Néanmoins, elle peut causer de l’inconfort.

Or, on ne peut malheureusement pas appliquer à la fièvre chez l’enfant les mêmes remèdes que pour l’adulte. De nombreuses plantes et huiles essentielles qui fonctionnent sur vous seront contre-indiquées pour votre petit bout. Alors, que faire ? Mamie vous donne ses meilleurs conseils faciles à appliquer.

1) On veille aux vêtements qu’on lui met et à la température de la pièce

Crédits : Pixabay/CongerDesign

Il faut éviter de trop le couvrir ! Alors, pour commencer, retirez-lui une couche de vêtement afin de refroidir le corps et disperser la chaleur. Néanmoins, hors de question de retirer tous les vêtements pour abaisser sa température corporelle. En effet, il pourrait se mettre à grelotter et prendre froid. Pour la température de la pièce aussi, on fait très attention. Une pièce trop chauffée ou trop froide avec une clim’ poussée à fond est déconseillée. Au contraire, gardez une pièce autour des 18-20°C et aérez régulièrement pour renouveler l’air.

2) Direction le bain

Crédits : PxHere

Le bain offre aux petits qui l’apprécient un moment de détente bienvenu. Cependant, attention aux erreurs communes qui consistent à utiliser une eau tiède, voire froide ! En effet, une température trop différente de celle du corps peut notamment entraîner des convulsions. En plus, cela n’abaissera pas sa température au final et le fera juste se sentir encore plus mal. Pour voir juste, faites couler une eau à un degré en dessous de la température du corps de l’enfant (voire deux maximum). Par exemple, optez pour une eau à 37°C s’il est à 38. La température de l’eau et celle de l’enfant baisseront ensuite naturellement. Du coup, on évite aussi les poches de glaces qui feront plus de mal que de bien ! À la rigueur, utilisez des chiffons d’eau fraîche à poser sur les centres de régulation de la température : front, nuque, poignets, etc., mais aussi les plis de l’aine.

3) Avec de la pomme de terre

Crédits : pcdazero / Pixabay

Toujours pour faire baisser la température en douceur, il existe une technique étonnante… qui passe par les pieds ! Pour ce faire, il suffit d’appliquer des tranches de pomme de terre crue au niveau de la plante des pieds d’un enfant alité.

4) Pensez à l’infusion de tournesol

Crédits : MaxPixel

La fièvre chez l’enfant doit vous motiver encore plus à veiller à son hydratation ! Ainsi, vous pourrez lui faire boire de l’eau, mais aussi des bouillons ou une boisson désaltérante qui lui plait pour le motiver. Pour aller plus loin, vous pouvez aussi lui proposer une infusion à base de fleurs séchées de tournesol. En effet, elle sera idéale pour faire baisser la fièvre. Ici, on fera infuser le tout 10 minutes avant de filtrer et d’adoucir le goût avec un peu de miel. Votre enfant pourra en boire un peu toutes les huit à dix heures. D’autres infusions peuvent être utiles : le thym (pour combattre la maladie qui cause la fièvre), le tilleul (qui fait transpirer et baisser la fièvre) ou la camomille (antibactérienne et aide à dormir). Enfin, pensez à la petite rondelle de gingembre anti-inflammatoire et fébrifuge à ajouter dans vos tisanes.

Quand doit-on consulter ?

Crédits : Flickr/David D

Tout d’abord, faites-le systématiquement pour un petit de moins de trois mois ou s’il souffre d’une maladie particulière. Sinon, même si la fièvre chez l’enfant entraîne rarement des complications, mieux vaut le surveiller ! Par exemple, vous pouvez prendre sa température régulièrement à distance des repas après une petite période de repos (20 minutes). Au-delà de 38,5°C attention ! Aussi, on considère qu’il ne faut pas nécessairement chercher à la faire baisser si l’enfant se sent bien. Mais il faut agir si elle devient trop gênante dans son quotidien, mène à une déshydratation ou l’empêche de manger. Si elle dure plus de deux jours pour un enfant de moins de deux ans ou plus de trois jours au-delà, consultez un médecin. D’autres signes doivent vous alerter : convulsions, maux de tête,  raideur de la nuque, vomissements, diarrhée abondante et autres maux de ventre ainsi que des difficultés respiratoires. Enfin, écoutez votre instinct de parent : si vous avez le moindre doute, mieux vaut voir son pédiatre.

Source

Source: www.astucesdegrandmere.net

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI