Finalement ! Les abus contre les animaux seront enregistrés comme des abus sexuels.

Accueil » News » Finalement ! Les abus contre les animaux seront enregistrés comme des abus sexuels.

C’est une victoire pour chaque amoureux des animaux et les animaux maltraités partout dans le pays. De plus en plus de gens demandent que les personnes coupables d’abus d’animaux soient responsables et identifiées par un registre, tout comme les délinquants sexuels.

Cette mesure est essentielle pour permettre aux boutiques d’animaux de compagnie, aux vétérinaires, aux personnes à la recherche de promeneurs pour les chiens, que ces animaux seront en sécurité.

Mettre fin à l’abus d’animaux en Amérique :

Bien qu’il s’agisse d’un sujet très intéressant, le Tennessee est le seul État qui possède un registre d’abus d’animaux.

abus-animaux

La ville de New York, le comté de Cook, l’Illinois et Tampa Bay, en Floride, ont tous des registres à l’échelle de la ville pour les personnes accusées d’abus d’animaux.

Mais le mot se répand, et des initiatives similaires sont proposées dans le Connecticut, le Massachusetts, le New Jersey, l’Oregon, le Texas et Washington.

Toute personne reconnue coupable d’abus d’animaux devra payer une amende d’inscription de 50$. Tous les agresseurs âgés de 18 ans ou plus doivent présenter une photo récente ainsi que tous les alias qu’ils possèdent.

S’ils ne s’inscrivent pas, ils seront confrontés à un an de prison et à une amende maximale de 1.000$.

Il existe une corrélation très forte entre l’abus d’animaux et la violence domestique

Le comté de Suffolk, situé à l’extrémité de Long Island, a été le premier à élaborer un registre d’abus d’animaux.

« Nous savons qu’il existe une corrélation très forte entre l’abus d’animaux et la violence domestique », a déclaré Jon Cooper, le législateur du comté de Suffolk, le sponsor du projet de loi.

Il ajoute : « Presque chaque tueur en série commence par torturer les animaux, alors, dans un sens étrange, nous pourrions également protéger la vie des gens ».

La recherche en psychologie et en criminologie montre que les actes d’abus d’animaux ne sont pas seulement des signes d’un défaut mineur de personnalité chez l’agresseur. Ils sont symptomatiques d’une perturbation mentale profonde.

L’objectif du registre :

En fin de compte, l’objectif de cette initiative est de mettre un terme à l’abus des animaux.

Mais une partie importante de mettre un terme à l’abus des animaux se réalise en premier lieu grâce à une éducation adéquate sur la façon de traiter et de soigner les animaux.

Le registre est également là pour aider à protéger les animaux innocents contre tout abus éventuel à l’avenir. Les gens qui cherchent des gardiens d’animaux, des promeneurs de chiens, etc. peuvent maintenant avoir la tranquillité d’esprit que leurs animaux sont entre de bonnes mains.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI