Le cannabis met fin à un cancer : Plus de 100 études scientifiques sont d’accord sur ce fait !

Accueil » News » Le cannabis met fin à un cancer : Plus de 100 études scientifiques sont d’accord sur ce fait !

Voici les études qui appuient l’emploi du cannabis comme traitement efficace contre le cancer et ses symptômes :

 

#1- Cancer du sein :

Une étude menée dans Molecular Cancer Therapeutics a exploré la relation entre l’utilisation du cannabidiol (CBD) et la régulation subséquente de l’agressivité tumorale du cancer du sein. Les chercheurs ont conclu que CBD représente le premier agent non toxique pour diminuer l’agressivité des cellules de cancer du sein métastatique in vivo. Plusieurs études supplémentaires montrent des résultats similaires.

#2- Cancer du colon :

Tel que publié dans Pharmacological Research : «Les études sur les cellules épithéliales ont montré que les cannabinoïdes exercent des effets antiprolifératifs, antimétastratiques et apoptotiques, ainsi que la réduction de la libération des cytokines et la promotion de la guérison des plaies ».

In vivo, les cannabinoïdes, via l’activation directe ou indirecte des récepteurs CB (1) et / ou CB (2), exercent des effets protecteurs sur des modèles bien établis d’inflammation intestinale et de cancer du côlon. L’équipe a conclu que : “l’administration de cannabinoïdes  peut Être une stratégie prometteuse pour contrer l’inflammation intestinale et le cancer du côlon”.

#3- Leucémie :

Le cannabis induit la cytotoxicité dans les lignées cellulaires de leucémie, selon le journal Blood: “Nous avons montré que le THC est un inducteur puissant de l’apoptose, même à 1 x CI (50) (concentration inhibitrice 50%) et dès 6 Heures après l’exposition au médicament”.

Ces effets ont été observés dans les lignées de cellules leucémiques (CEM, HEL-92 et HL60) ainsi que dans les cellules mononucléaires du sang périphérique. Encore une fois, d’autres études ont appuyé les mêmes conclusions.

#4- Cancer du col de l’utérus :

Les cellules cancéreuses cervicales utérines sont également fortement influencées par le cannabis. Publié dans Gynecologic Oncology, l’équipe de recherche a découvert que le composé induit l’apoptose dans les lignées cellulaires de carcinome cervical (CxCa).

#5- Mélanome :

La forme la plus mortelle de cancer de la peau, le mélanome a relativement peu d’options de traitement au-delà de la prévention et la détection précoce. Dans cet esprit, les résultats de l’étude des récepteurs cannabinoïdes comme nouvelles cibles pour le traitement du mélanome sont à noter. Dans les tests sur animaux, les cannabinoïdes ont favorisé la mort des cellules cancéreuses, tout en diminuant la croissance, la prolifération et la métastase des cellules de mélanome. Les cancers de la peau non mélanome répondent également bien à ce traitement.

#6- L’Immunité :

La recherche publiée dans le document Les prostaglandines, les leucotriènes et les acides gras essentiels a révélé que les composés cannabinoïdes jouent un rôle vital dans la modulation du système immunitaire pour améliorer le résultat d’un diagnostic de cancer.

En bref, l’équipe croit que : « Les données expérimentales examinées dans cet article plaident en faveur du potentiel thérapeutique de ces composés dans les troubles immunitaires et le cancer».

Page précédente
VOUS AIMEREZ AUSSI