"L’homme le plus sale du monde" ne s’est pas douché depuis 60 ans mais est heureux et en bonne santé

Accueil » Divers » Histoire inspirante » "L’homme le plus sale du monde" ne s’est pas douché depuis 60 ans mais est heureux et en bonne santé

L’homme le plus sale du monde. C’est le sobriquet utilisé pour désigner Amou Haji, un Iranien qui n’a pas pris de bain en six décennies ! Cet homme déclare détester l’eau et le savon et devient furieux lorsqu’on lui évoque l’idée d’un bain. Aujourd’hui, l’homme veut trouver chaussure à son pied et cherche l’amour. Immersion dans le quotidien de celui qui tient l’hygiène en horreur. Cette histoire nous est relayée par nos confrères du Huffington Post.

Errant dans le désert d’Iran, Amou Haji est un curieux personnage. Tout noir, il ne s’est pas lavé pendant près de 60 ans et vit de façon particulière. Isolé et reclus, il explique qu’il aime se nourrir de ‘ viande de porc-épic en décomposition ‘. Mais l’homme ‘ le plus sale du monde ‘ ne s’arrête pas là puisqu’il aime également fumer des fientes d’oiseaux. Un plaisir peu hygiénique que s’accorde celui qui a renoncé aux bains qu’il hait tant.

Un ermite singulier

La dernière fois que l’ ‘ homme le plus sale du monde ‘ a effleuré l’eau, c’était exactement en 1954, selon The Irish Mirror. Pour contextualiser cette date, c’est la période où les trains fonctionnaient toujours avec des machines à vapeur. Cet homme marginal refuse depuis de se doucher mais c’était sans compter des jeunes hommes qui l’ont forcé à se laver.

Amou s’est enfui comme si sa vie en dépendait avant d’être touché par une seule goutte d’eau. Selon les habitants du désert, il aurait souffert d’un traumatisme qui l’a poussé à se retirer des hommes. Certains parlent même d’une rupture douloureuse qui l’a forcé à l’exil il y a six décennies.

Un homme en forme

Si l’on a tendance à penser que le manque d’hygiène peut altérer la santé, Amou Haji est en excellente forme. Son secret ? Une hydratation à raison de 5 litres d’eau par jour avec sa petite touche de saleté. Et pour cause, il boit dans une boîte à huile rouillée.

Petite coquetterie de l’ermite, il se coupe occasionnellement la barbe à la flamme. Cet homme porté sur son apparence capillaire est tout noir, de la couleur de la terre sur laquelle il a élu domicile. Les habitants qui le connaissent disent même qu’ils le confondent avec un rocher.

Le Diogène iranien

A l’image du philosophe Diogène de Sinope qui vivait dans un tonneau, l’homme n’a également pas de maison. Son refuge : un trou creusé dans le sol dans la ressemblance avec une tombe. L’homme paria inspire la sympathie de ses congénères et est appelé Amou, un mot qui exprime l’attachement pour un vieil homme en persan.

Et certains des habitants du désert citent même ce marginal comme un exemple de bonheur. Il fait d’ailleurs preuve d’une désinvolture déconcertante quant aux soucis de la vie. Cette fois, il a raison de se réjouir puisque Amou a dépassé Kailash Singh, un Indien de 66 ans qui n’avait pas, lui, pris de bain depuis plus d’une trentaine d’années.

Un paria mystérieux

Si l’homme du désert a évoqué des ‘ revers émotionnels dans sa jeunesse ‘, ce dernier reste évasif sur les circonstances qui l’ont poussé à s’isoler du monde entier. Mais l’apprécié Amou sait pourquoi il ne se douche plus. Selon lui, se laver pourrait lui causer une maladie.

Plein de bienveillance pour lui, les habitants lui ont même construit une cabane pour qu’il puisse y dormir. L’homme au comportement étrange est tout à fait gentil et ne s’est jamais montré agressif envers quiconque. En 2014, lorsque cette histoire a vu le jour, il comptait bien se tenir à cette décision de ne jamais se laver.

Faut-il se laver tous les jours ?

On entend souvent qu’il faut une douche régulière pour ôter toutes les impuretés et protéger sa peau des agressions extérieures. Mais si ce réflexe indispensable est salutaire, cela ne signifie par pour autant qu’il doit être quotidien, expliquent nos confrères de Doctissimo.

En effet, se laver tous les jours peut porter atteinte à la barrière naturelle de notre épiderme. Or celle-ci est responsable de l’hydratation et de la souplesse de la peau. Dans ce sens, les dermatologues préconisent de se laver intégralement une fois toutes les 48 heures, et de privilégier les pieds, les aisselles et les zones intimes le reste du temps.

VOUS AIMEREZ AUSSI