Les médecins disaient que sa fille avait une infection oculaire bénigne, puis elle réalise quelque chose de terrible !!

Accueil » News » Les médecins disaient que sa fille avait une infection oculaire bénigne, puis elle réalise quelque chose de terrible !!

Une mère inquiète a révélé comment les médecins ont confondu la tumeur invasive de sa fille, alors âgée de cinq ans, avec une infection oculaire régulière. Les médecins lui ont alors prescrit des antibiotiques et des crèmes qui ont juste retardé le diagnostic de la maladie …

Gaylene Robson savait que quelque chose n’allait pas bien quand la paupière gauche de sa fille Stella devint rouge vif et se mit à gonfler. Avec des antibiotiques prescrits et des crèmes faisant peu pour soulager l’enflure, elle s’est dirigée vers un ophtalmologiste pour un second avis au sujet de ce type d’inflammation.

Le diagnostic d’une maladie rare :
Publicité

Il l’a envoyée pour subir une tomodensitométrie au Royal Children’s Hospital de Melbourne, qui a révélé que Stella avait une tumeur en forme de cloche croissant entre son cerveau et ses yeux. Et qu’il faudrait à la petite fille de 6 ans un traitement immédiat.

« La tumeur se développait dans l’os orbital, l’os qui entoure l’œil … il était d’environ 1,5 centimètres et avait la forme d’une cloche », a déclaré la mère Gaylene Robson lors d’une interview avec le Daily Mail_Australie.

LIRE AUSSI:  A cause d'un petit jouet que tous les enfants possèdent, ce petit garçon perd 75% de sa vue ! Parents, vigilance...

Après deux jours de consultations frénétiques, à un moment donné, six experts de l’œil intrigués se pressaient autour d’un seul balayage de la tête et Stella a été opérée pour enlever la tumeur. Les médecins en ensuite dit à Mme Robson que Stella avait l’histiocytose de cellules de Langerhans, une maladie extrêmement rare dont on ne connaît pas les causes.

Les chirurgiens ont réussi à supprimer la croissance cancéreuse sans dommage à ses tissus ou au cerveau. Mais la jeune fille fait face à une longue période de traitement agressif pour s’assurer que le cancer est resté loin, à commencer par 12 semaines de chimiothérapie intensive.

Voici comment s’est déroulé le traitement de la petite Stella et ce qu’elle a enduré durant cette période :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Likez cet article sur Facebook
Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI