Mère donne naissance à des jumeaux noirs et blancs et leur apprend à apprécier leurs différences

Accueil » Divers » Famille » Mère donne naissance à des jumeaux noirs et blancs et leur apprend à apprécier leurs différences

Après une lutte de huit ans, Judith Nwokocha était ravie de découvrir qu’elle était enceinte.

Cette photographe de 38 ans, d’origine nigériane et originaire de Calgary, est tombée enceinte de son mari, qui est également noir, grâce à une FIV et a découvert par la suite qu’elle était en fait enceinte de jumeaux.

À mesure que sa grossesse avançait, l’un des bébés a pris du retard dans sa croissance et on l’a avertie que son bébé pourrait être atteint du syndrome de down.

À 37 semaines de grossesse, l’accouchement a été provoqué et ses jumeaux sont nés par césarienne.

Elle a mis au monde son petit garçon, Kamsi, qui pesait 2.7 kg, mais elle a été naturellement inquiète lorsque sa fille Kachi est arrivée, ne pesant que 1.58 kg.

Mais ce n’était pas sa seule préoccupation, car on lui a diagnostiqué un albinisme qui affecte la production de mélanine, le pigment qui colore la peau, les cheveux et les yeux.

Lorsqu’on lui a remis ses magnifiques bébés, Judith était bouleversée en les voyant et a d’abord cru qu’on lui avait donné le mauvais bébé.

« La première fois que je l’ai vue, je me suis demandée si l’infirmière me remettait mon bébé ou celui de quelqu’un d’autre. J’ai attendu quelques secondes que quelqu’un me dise qu’il y avait une confusion, mais tout ce que l’infirmière m’a dit, c’est à quel point elle était belle. »

Judith était préoccupée par la croissance de sa fille pendant sa grossesse, mais elle n’a jamais cru qu’elle donnerait naissance à un bébé blanc.

Judith a écrit: « J’ai été très surprise de voir à quel point elle était blanche. » Quelques jours après la naissance des jumeaux, les médecins ont annoncé à Judith que Kachi était atteinte d’albinisme.

La mère de deux enfants s’est d’abord inquiétée pour Kachi et de la façon dont les gens réagiraient à son égard, ainsi que de sa santé après avoir appris que Kachi serait malvoyant pour le reste de sa vie.

« J’aimais ma princesse comme toute mère aimerait son bébé, mais je m’inquiétais de son état de santé », a-t-elle écrit dans un essai de Love What Matters.

« Peu à peu, l’inquiétude s’est transformée en un sentiment de tristesse et j’ai commencé à interroger Dieu, me demandant pourquoi il me mettait dans une telle situation. Je me suis inquiétée de son avenir, de la façon dont la société la traiterait, de la façon dont elle serait acceptée…

J’enviais les autres bébés noirs et je me disais: « Pourquoi moi? Pourquoi ai-je été la seule à avoir un bébé albinos? Comment ai-je eu des jumeaux noirs et blancs? »

Elle a même dit qu’elle et son mari ont dû aller à des séances de thérapie pour apprendre à faire face à la condition de Kachi et quand les jumeaux avaient 1 an, Judith a dit qu’elle avait appris à voir au-delà de la négativité.

« J’ai commencé à voir la beauté de son état. J’ai commencé à admirer ses cheveux blonds, ses yeux bruns, ses lèvres roses et tout ce qui la caractérisait.

« J’ai remarqué à quel point elle était attirante pour les gens chaque fois que je les sortais. Les gens l’admiraient beaucoup et c’est généralement elle qui attire toute l’attention. »

Comme tous les jumeaux, le frère et la sœur partagent un lien spécial et ne remarquent pas la différence.

Judith dit qu’elle s’efforce maintenant de toujours rappeler à sa fille à quel point elle est spéciale.

« Je lui dis toujours combien elle est belle, parce qu’elle l’est vraiment. Je n’échangerais pas son apparence contre un million de dollars, car elle est parfaite à mes yeux à tous égards », a-t-elle déclaré.

« L’albinisme peut présenter des difficultés, mais je lui apprends à être forte et à vaincre tout ce qui peut se présenter à elle. Je mets en valeur la beauté de l’albinisme en prenant constamment des photos d’elle et de son frère jumeau.

« Je ne suis pas sûre qu’elle soit consciente de son caractère unique pour le moment, mais elle finira par le savoir, et il est de ma responsabilité de l’éduquer et de lui apprendre à s’aimer, quoi qu’il arrive. »

De si beaux bébés qui devraient être célébrés pour leurs différences, ils sont si spéciaux.

Veuillez partager si vous êtes d’accord.

VOUS AIMEREZ AUSSI