« Quaker Oats » est poursuivi pour usage d’une substance cancérogène !

Accueil » News » « Quaker Oats » est poursuivi pour usage d’une substance cancérogène !

Sur le devant de l’étiquette de la plupart des produits Quaker Oats, vous verrez généralement la mention « 100% whole Grain »(100% grains entiers), avec le texte en gras « Old Fashioned » (à l’ancienne). Mais, il semble que cela n’est rien de plus qu’une stratégie de marketing destiné à faire accepter leur produit auprès des consommateurs.

Avec les mentions faites sur l’étiquette, on pourrait croire que les produits Quaker Oats sont les plus naturels et sûrs qui soient. Mais, la réalité est peut-être tout autre. Avec le lancement d’une action en justice contre le géant américain, l’image de ses produits est plus que jamais entachée.

Du pesticide Glyphosate trouvé dans l’avoine de Quaker :

Publicité

Les consommateurs ont déposé une plainte à New York et en Californie contre le propriétaire de Quaker Oats, alléguant que leur farine d’avoine contient des traces de pesticide glyphosate.

Le procès a été intenté après que les demandeurs ont fait passer un test pour analyser le contenu de la farine d’avoine « Quaker Oats Quick 1-Minute oatmeal ». Le test a été réalisé dans un laboratoire indépendant en Californie qui utilisait la chromatographie liquide et la spectrométrie de masse.

Quaker Oats est poursuivi en justice pour usage d’un pesticide lié au caner !

Les résultats du test ont trouvé des traces de glyphosate dans l’échantillon prélevé, et bien que la quantité détectée soit techniquement dans les limites légales permises, le procès a accusé Quaker de « fausse publicité » en raison de l’affirmation selon laquelle leurs produits sont « 100 % Naturel. »

Une accusation à laquelle le géant de l’agroalimentaire américain n’a pas manqué de réagir :

Un communiqué publié par la Quaker Oats Company a affirmé qu’ils n’ont pas ajouté le glyphosate chimique dans leur farine d’avoine et que c’était probablement le résultat de résidus laissés par les pesticides pulvérisés sur l’avoine par les agriculteurs.

LIRE AUSSI:  Vous ne devinerez jamais quel est l’endroit le plus sale dans un avion …

« Tous les niveaux de glyphosate qui peuvent rester sont des traces et significativement en dessous des limites qui ont été fixées par l’E.P.A. comme sûr pour la consommation humaine « , a déclaré la compagnie.

Utilisations du glyphosate et risques pour la santé :

Le glyphosate est l’ingrédient actif de nombreux types de pesticides, y compris le Roundup, qui est pulvérisé sur les cultures du monde entier. Les activistes alimentaires ont condamné l’utilisation du glyphosate pendant des années, citant une variété de risques pour la santé.

Bien que le pesticide populaire Roundup ait été développé en 1974 et qu’il soit couramment utilisé depuis, le Centre international de recherche sur le cancer (qui fait partie de l’Organisation mondiale de la santé) vient de classer le glyphosate comme cause probable du cancer en 2015.

Mis à part le cancer, le glyphosate est connu pour causer une variété d’autres conditions de santé à long terme.

Les chercheurs ont trouvé une forte corrélation entre l’exposition au Roundup et le trouble déficitaire de l’attention chez les communautés agricoles, que de nombreux experts attribuent à la capacité du glyphosate à perturber les fonctions des hormones thyroïdiennes.

Le glyphosate a également montré des effets nocifs sur la production de sérotonine par le corps. Cela peut gravement affecter l’humeur, l’appétit et le sommeil. De plus, la déficience en sérotonine a souvent été associée à la dépression.

Le glyphosate est également connu pour causer des malformations congénitales. Une étude réalisée au Paraguay a révélé que les bébés de femmes vivant à moins d’un kilomètre des zones où le glyphosate est pulvérisé étaient deux fois plus susceptibles d’avoir des malformations congénitales.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI