Ce que l’écoulement vaginal peut révéler sur l’état de votre santé…Important à savoir !

Accueil » Santé » Ce que l’écoulement vaginal peut révéler sur l’état de votre santé…Important à savoir !

Les pertes vaginales représentent une partie intégrante de l’intimité féminine. Il s’agit d’un processus naturel, parfois très ennuyeux, qui répond à plusieurs besoins relatifs à la santé du vagin comme le fait de nettoyer et d’hydrater le vagin ainsi que de créer une barrière de protection pour combattre et prévenir différents types d’infections.

Il est normal que la quantité, la couleur et la texture des pertes vaginales varient d’ une femme à une autre, mais tout dépend surtout de vos changements hormonaux et comment vos glandes vaginales travaillent-elle pour transporter ce liquide vers l’extérieur.

Que peut indiquer une perte vaginale ?  

En tant que femme, il est très important de savoir que la présence de pertes vaginales n’indique pas toujours d’infections. Cependant, il est clair que, parfois, certaines modifications et changements dans le corps de la femme peuvent indiquer un problème.

flujoportada-700x400

Quels sont éventuels changements des pertes vaginales ?

La plupart des changements qui se produisent suite aux pertes vaginales sont des signes d’une infection fongique, virale ou bactérienne, ou une sorte de maladie sexuellement transmissible. Lorsque ces changements commencent à se manifester, en général, ils sont accompagnés d’autres symptômes qui peuvent alerter sur le problème.

Malgré cela, il est important de identifier tous changements des pertes vaginales qui doivent être pris en compte pour pouvoir traiter l’infection dans les meilleurs délais.

Dans l’ensemble, un écoulement vaginal est considéré comme anormal lorsque :

  1. Il y a des changements dans l’odeur (surtout si elle est désagréable).
  2. La couleur change (surtout si elle devient verdâtre, grisâtre ou ressemble à du pus).
  3. Il y a des changements de texture (mousseux ou semblable au fromage).
  4. Il y a sensations de démangeaisons, de brûlure avec un gonflement ou une rougeur vaginale.
  5. Il y a un saignement vaginal qui ne correspond pas à la période menstruelle.

Pour vous rapprocher d’une image plus claire de ce problème de santé, nous allons parler plus précisément des changements que vous pouvez rencontrer suite aux pertes vaginales en fonction de leur couleur et d’autres critères. 

Dans la première partie du cycle menstruel, juste avant l’ovulation, les pertes vaginales sont cristallines et leur texture est semblable à celle d’un œuf. La présence de cette étape d’écoulement indique que la fécondité est à son point culminant. 

Avant la menstruation, à la deuxième étape du cycle, les pertes sont plus épaisses, plus collantes et moins abondantes.

Voici les différentes couleurs des pertes et ce qu’elles indiquent :

Le blanc :

Si la couleur de l’ écoulement épais et grumeleux est blanche, semblable au lait caillé, il y a forcément susceptible une infection fongique causée par le Candida. Ce type d’altération est souvent accompagnée par des démangeaisons vaginales fréquentes.

Bien que cette infection puisse survenir à tout moment du cycle, le risque augmente généralement pendant la période pré-menstruel.

Le jaune : 

Ce type d’écoulement est causée par des parasites intestinaux, étant trichomonas plus communs, qui peuvent infecter la partie vaginale par le biais d’une transmission sexuelle.

L’infection provoque un flux qui varie de jaunâtre à verdâtre, en plus d’être accompagné par une forte d’odeur puante, de démangeaisons vaginales et d’une miction douloureuse. Le problème a tendance à attaquer pendant les jours suivant la menstruation, la raison pour laquelle la vulve est douloureuse. Par ailleurs, il est fort probable de ressentir des douleurs intenses lors d’un rapport sexuel.

Le gris :

Elle est produite par un type d’infection bactérienne habituellement attribué au germe appelé gardnerella, transmise sexuellement.

Ce flux est en outre caractérisé comme ayant une forte odeur fétide semblable à celle du poisson, comme, étant épaisse et abondante.

Le germe de gardnerella, qui est associée à d’ autres germes appelés anaérobies, provoque, ce que de nombreux experts appellent « une catastrophe écologique dans le vagin », ce qui nécessite un traitement immédiat pour contrer les anaérobies.

Petit rappel :

Gardez à l’ esprit que ce type de changement est très important à identifier, surtout si vous avez une vie sexuelle active.

Les changements dans les pertes vaginales peuvent être un symptôme évident d’une maladie sexuellement transmissible (MST), qui doit être traité immédiatement afin que cela ne devienne chronique.

Cependant, vous ne devriez pas tirer des conclusions hâtives dès la première observation, car ces changements peuvent également être dues à d’autres raisons.

Likez cet article sur Facebook
LIRE AUSSI:  N’utilisez pas votre téléphone lorsqu’il est en charge. Vous êtes prévenu !
VOUS AIMEREZ AUSSI