Le régime alcalin que chaque patient cancéreux devrait suivre !

Accueil » Santé » Maladies & douleurs » Cancers » Le régime alcalin que chaque patient cancéreux devrait suivre !

L’équilibre du pH (potentiel hydrogène) du corps est d’une grande importance pour la santé de chaque être humain, et encore plus pour les patients atteints de cancer.

Nous fournissons des informations extrêmement utiles sur la façon de restaurer l’équilibre du pH dans le corps et de maintenir un environnement alcalin. Le régime alcalin vous aidera à combattre l’inflammation et diverses autres conditions de santé.

Suivez les instructions suivantes :

Votre alimentation alcaline devrait être principalement à base de légumes verts à feuilles organiques, tels que le choux et le chou-fleur, brocoli, des herbes et des épices, haricots, noix et graines, lentilles et pois, oignons, ail, poireaux et ciboulette, et des grains non gluten comme le riz en petites quantités.

Le régime alcalin que chaque patient cancéreux devrait suivre !

En outre, vous pouvez consommer autant de fruits et légumes que vous voulez, et 50 à 100 grammes de viande, de volaille biologique ou de poisson, quelques fois par semaine.

Évitez le sucre, car les cellules cancéreuses utilisent plus de glucose par unité de temps que les cellules saines. En outre, le sucre réduit la teneur en magnésium dans le corps et soutient ainsi le cancer.

LIRE AUSSI:  Manger de l'ail cru deux fois par semaine réduit le risque de cancer de 44% !

Les sucres «naturels» comme l’agave et le miel devraient également être éliminés de votre alimentation. Au lieu de cela, vous pouvez consommer de la compote de pommes non sucrée, des figues, des abricots secs ou des ananas frais.

Évitez les grains glutineux car le gluten provoque une inflammation. Vous ne devriez pas consommer de céréales à haute teneur en gluten comme le seigle, les grains entiers, le blé et les pâtes, le pain, les céréales, les biscuits, les gâteaux, les muffins, les craquelins et autres produits de boulangerie.

Vous devriez les remplacer par des grains non gluten comme le quinoa, le sarrasin et l’amarante. En outre, éliminer les produits préparés «sans gluten», car en général, on y ajoute du sucre ou des huiles transformées.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI