Thérapie par le chaud ou par le froid, laquelle faut-il appliquer sur votre blessure?

Accueil » Santé » Thérapie par le chaud ou par le froid, laquelle faut-il appliquer sur votre blessure?

Nous savons que la chaleur et la froid sont tous deux de bons moyens pour soulager les douleurs musculaires. Mais, ce que nous ignorons par contre, c’est quand nous devons appliquer une compresse froide au lieu de prendre un bain chaud, et vice versa. Explications…

En cas de blessure, par exemple une entorse de votre cheville ou ischio, il est fort probable qu’un proche vous ait conseillé d’y appliquer de la glace. Mais, il se peut aussi qu’un second avis vous ait recommandé le contraire, en vous demandant de prendre un bain chaud. Alors, c’est quoi la bonne méthode à appliquer. Nous répondrons que cela dépend des cas !

Quand utiliser la thérapie de la chaleur ? 

La thérapie par le chaud est la meilleure pour les blessures musculaires. Lorsque vos muscles se sentent raides et enflammés, vous devez opter pour une compresse chaude pour obtenir un soulagement du problème.

LIRE AUSSI:  L’huile essentielle d’origan : Des propriétés médicinales incroyables une application Magique !

Thérapie par le chaud ou par le froid, laquelle faut-il appliquer sur votre blessure?

L’application de la chaleur est très bonne pour relaxer et relâcher les muscles affectés, peu importe s’ils se trouvent au niveau des jambes, du bas du dos, des épaules ou du cou. La chaleur peut également être appliquée sur les muscles avant même vos activités physiques, ce qui les rendre plus élastiques et réduit les risques de blessure.

C’est justement parce que la chaleur est un excellent remède pour les muscles blessés, que les liniments ont été formulés pour générer un sentiment de chaleur lorsqu’ils sont appliqués sur des zones problématiques. La sensation produite aide à apaiser les muscles blessés, réduisant ainsi efficacement les symptômes associés à la douleur, à la raideur et à l’inflammation.

Quand ne pas utiliser la thérapie de la  chaleur ?

Likez cet article sur Facebook

Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI