Une femme de 74 ans attaque en justice ses 4 enfants qui l’ont laissée hors de chez elle après avoir changé les serrures

Accueil » Divers » Histoire inspirante » Une femme de 74 ans attaque en justice ses 4 enfants qui l’ont laissée hors de chez elle après avoir changé les serrures

La relation parent-enfant est certainement l’une des plus complexes à gérer, en raison de toutes les contradictions qui la caractérisent. C’est une relation particulière qui a toujours été une source de grands débats. Ce qui est certain, cependant, c’est qu’un parent ferait n’importe quoi pour son enfant : le voir épanoui et heureux est le but de toute mère et de tout père qui se respecte. L’enfant, s’il a reçu la bonne éducation, saura et ressentira le désir de ‘restituer’ ces efforts. Il y a malheureusement des cas où les enfants ne respectent pas du tout ce qu’un parent fait ou a fait pour eux ; c’est le cas de Josefa Cala Caro, 74 ans, qui a été contrainte de quitter son domicile après que ses enfants aient changé la serrure de la porte d’entrée.

Il semble vraiment absurde que l’État ne lève pas le petit doigt pour protéger Mme Josefa, qui se retrouve ‘dans la rue’ du jour au lendemain. Comme on peut le lire dans les mots amères de cette dame, ses 5 enfants (dont 4 en particulier) auraient profité de son hospitalisation pour changer la serrure de sa maison. Depuis lors, 1 an s’est écoulé : 1 an pendant lequel la femme n’a pas eu accès à sa maison et à ses affaires. Désespérée, la femme a attaqué en justice ses 4 enfants, avec le soutien de sa plus jeune fille et du reste de sa famille.

Mais la justice est lente à suivre son cours et pendant que la femme attend que les juges prennent une décision, elle est privée de ses droits fondamentaux. Il est paradoxal que les occupants soient presque plus protégés que ceux qui ont été expulsés.

Josefa espère que son histoire donnera également la parole à ceux qui sont dans la même situation qu’elle ; peu importe que ce soient vos enfants ou des étrangers qui vous ont explusé de chez vous – le fait est que cela peut arriver à n’importe qui.

Si vous voulez aider Mme Josefa à rentrer chez elle, vous pouvez signer la pétition sur Change.

VOUS AIMEREZ AUSSI