Vérifiez l’état de votre thyroïde chez vous avec cette Astuce … Il vous suffit juste d’utiliser ce thermomètre !

Accueil » Santé » Vérifiez l’état de votre thyroïde chez vous avec cette Astuce … Il vous suffit juste d’utiliser ce thermomètre !

Beaucoup de gens ont des symptômes et sont clairement affectés, mais ils se plaignent du fait que les médecins ne les aident pas. Même si leurs tests apparaissent «normaux», ils souffrent énormément avec des manifestations des troubles de la thyroïde.

Les tests de TSH et les analyses de sang sont utiles pour aider à diagnostiquer des problèmes de thyroïde, mais ne doivent pas être utilisés seuls. Les symptômes sont le facteur le plus important. Il est rare qu’un panneau de chimie du sang montre votre véritable condition parce que les valeurs mesurées ne sont que d’environ 30% exactes.

Quel est le meilleur test de la thyroïde ?

Malgré la sensibilité de tous les tests que les médecins peuvent proposer à un patient aujourd’hui, une personne légèrement « hypothyroïdienne » ou « hyperthyroïdienne » peut encore sembler normale, même après un test. Il est fréquent pour une personne ayant des problèmes de thyroïde d’avoir un panneau de la thyroïde complètement normal.

C’est pourquoi le panneau de la Thyroïde est considéré par beaucoup comme inadéquat. Il est fréquent pour une personne « hypothyroïdienne » d’avoir une faible valeur de TSH, qui est habituellement interprétée comme hyperthyroïdie, et non l’inverse, malgré de nombreux symptômes de faible thyroïde (dépression, peau sèche, problèmes de poids, infections chroniques, problèmes féminins, perte de cheveux, faible glycémie, etc.). Les tests de TSH ne sont pas aussi précis que souhaité, pour être pris en compte seuls.

Il existe également un test sophistiqué pour révéler la thyroïde faible, c’est le test TRH (Thyrotropin Releasing Hormone). Ce test nécessite une injection, suivie d’un ou plusieurs prélèvements sanguins à intervalles de 15, 30 et 45 minutes. Ce test est précis, mais il est coûteux et gênant pour le patient et le laboratoire.

Tout compte fait, il y a une astuce simple et que tout le monde serait capable d’appliquer à domicile pour tester sa thyroïde …. Découvrez dans la suite de cet article Le test créé par Le Dr. Broda Barnes.

Voici le test de Barnes pour vérifier l’état de la thyroïde en utilisant un thermomètre :

Le test du Dr Barnes :

Pour des résultats optimaux, se test doit être effectué directement après le réveil, car « la température basale du petit matin » est un indicateur de votre fonction thyroïdienne.

La température que le thermomètre doit indiquer avant l’usage est 35 °.

Mettez le thermomètre sous votre aisselle, et attendez 10 minutes.

Puis prenez le résultat du thermomètre et comparer le aux indicateurs ci-dessous.

Remarque : Assurez-vous que vous êtes en parfaite santé lorsque vous effectuez ce test. Dans le cas d’une maladie, de menstruations ou d’infections, la température peut varier. Notez que la température normale du corps au réveil est de 36,5 ° à 36,8 °.

 Résultats escomptés :

Entre 36,5 ° et 36,8 ° :

Si votre thermomètre indique une température normale, cela signifie que votre glande thyroïde fonctionne correctement, vous n’avez pas à vous inquiéter.

Mais pour plus de garanties, observez attentivement l’apparition des symptômes qui vont suivre.

Au-dessous de 36,5 ° :

Si votre température est inférieure à 36,5 °, cela signifie que vous souffrez d’hypothyroïdie.

Les symptômes de l’hypothyroïdie sont :

  • Un manque d’énergie et de la fatigue.
  • Une frilosité.
  • Un gain de poids inexpliqué malgré un faible appétit.
  • Un rythme cardiaque ralenti pouvant causer un essoufflement.
  • Une irritabilité et parfois un état dépressif.
  • Des crampes, des raideurs musculaires et des douleurs aux articulations.
  • De la constipation.
  • Le visage et les yeux gonflés.
  • Une peau pâle et sèche.
  • Des cheveux secs, une perte de cheveux.
  • Des ongles cassants.
  • Une voix plus grave et enrouée.
  • Des cycles menstruels irréguliers, plus longs, voire absents et des menstruations plus abondantes.
  • Une infertilité.
  • Une confusion, une difficulté à se concentrer et des pertes de mémoire, surtout chez les personnes âgées.
  • Un goitre (parfois), c’est-à-dire un gonflement à la base du cou dû à l’augmentation de volume de la thyroïde.
  • Un taux élevé de cholestérol sanguin.

Quand la température est supérieure à 36,8 °, voici ce qu’il faut faire :

Une température corporelle supérieure à 36,8 ° indique que le travail de la thyroïde est accéléré (hyperthyroïdie) ou que vous avez une infection.

Les principaux symptômes qui accompagnent une hyperthyroïdie sont :

  • Un rythme cardiaque rapide (qui dépasse souvent les 100 battements par minute au repos) et des palpitations cardiaques ;
  • Une transpiration excessive, et parfois des bouffées de chaleur ;
  • Des tremblements fins des mains ;
  • Une difficulté à trouver le sommeil ;
  • Des sautes d’humeur ;
  • De la nervosité ;
  • Des selles fréquentes ;
  • Une faiblesse musculaire ;
  • Un souffle court ;
  • Une perte de poids malgré un appétit normal ou même accru ;
  • Un changement dans le cycle menstruel ;
  • L’apparition d’un goitre à la base du cou ;
  • Une saillie anormale des yeux hors de leurs orbites (exophtalmie) et les yeux irrités ou secs, en cas de maladie de Basedow ;
  • Exceptionnellement, une rougeur et de l’enflure de la peau des jambes, en cas de maladie de Basedow.

Faites attention aux signes :

Les symptômes, plus que toute autre chose sont les indicateurs infaillibles des troubles de la thyroïde, si vous avez plusieurs des précédents signes, et que le test de température confirme, vous souffrez de problèmes liés à la glande thyroïde.

Dans ce cas là, vous devez immédiatement consulter un spécialiste pour un diagnostic plus précis.

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI