Des documents de la FDA et du ministère britannique de la Santé admettent que les vaccins sont liés à l’autisme !

Accueil » News » Des documents de la FDA et du ministère britannique de la Santé admettent que les vaccins sont liés à l’autisme !

À l’âge moderne de la médecine, l’argent et l’avidité ont corrompu les esprits de beaucoup et puni l’innocent. Les compagnies pharmaceutiques y participent pour les bénéfices et non pour la paix et la santé. La plupart des vaccins sont responsables de terreurs et des tragédies inutiles, mais personne n’en donne l’importance que cela doit revêtir …

En fait, la plupart des vaccins causent les symptômes et les conditions qu’ils prétendent traiter. C’est effrayant de penser cela, surtout si vous avez des enfants. Sans surprise, un grand nombre d’enfants traités par des vaccins nouvellement commercialisés, sont ceux qui finissent par avoir des maladies parfois plus graves. Les vaccins qui existent aujourd’hui ne sont pas là pour prévenir la maladie mais pour amasser des profits.

Des découvertes passées sous silences :

Le 28 février 1998, Andrew Wakefield, un gastro-entérologue britannique, et ses collègues ont publié un article dans The Lancet qui décrit l’état de 8 enfants dont les premiers symptômes de l’autisme sont apparus un mois après avoir reçu un vaccin ROR.

Tous les 8 cas avaient des symptômes et des signes gastro-intestinaux et une hyperplasie lymphoïde nodulaire révélée lors de l’endoscopie. À partir de ces observations, Wakefield a postulé que le vaccin RRO a provoqué une inflammation intestinale qui a conduit à la translocation de peptides habituellement non perméables dans la circulation sanguine, pour loger par la suite dans le cerveau dont ils ont affecté le développement.

Les documents cachés sur les vaccins qui ont été enfermés pendant plus de deux décennies révèlent que le vaccin RRO contre la rougeole, les oreillons et la rubéole provoque l’autisme, et les régulateurs, les responsables de la drogue et divers autres le savent depuis longtemps.

Suite à un leaks récent, le ministère britannique de la Santé a été contraint de révéler des documents confidentiels décrivant les détails de l’approbation initiale du MMR dans les années 1980, suite à une demande de la Freedom of Information Act (FOIA).

La demande de FOIA a été déposée en réponse au nombre croissant d’enfants souffrant de troubles intestinaux débilitants, de problèmes cérébraux et d’autres symptômes dont on pense qu’ils sont associés au ROR après leur vaccination. Découvrez ce que ces documents confidentiels ont révélés en seconde partie de cet article.

Voici les révélations contraignantes sur les vaccins identifiées dans des documents confidentiels :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Likez et Partagez cet article sur Facebook
Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI