Jane Goodall : Comment pouvons-nous croire que c’est une bonne idée de cultiver nos aliments avec des poisons ?

Accueil » News » Jane Goodall : Comment pouvons-nous croire que c’est une bonne idée de cultiver nos aliments avec des poisons ?

Voici ce que précise le rapport spécial de l’ONU sur l’alimentation et l’empoisonnement agricole :

 

Selon le rapport, les pesticides ont «des effets catastrophiques sur l’environnement, la santé humaine et la société dans son ensemble», dont environ 200 000 décès par an d’intoxication aiguë. Ses auteurs ont déclaré: «Il est temps de créer un processus mondial de transition vers une production alimentaire et agricole plus sûre et plus saine».

L’utilisation excessive de pesticides contamine les sols et les sources d’eau, entraînant la perte de la biodiversité, détruisant les ennemis naturels des ravageurs et réduisant la valeur nutritive des aliments. L’impact de cette surutilisation impose également des coûts énormes aux économies nationales dans le monde.

Recommandations et actions à entreprendre :

Le rapport de l’ONU, qui mentionne les efforts déployés par le Tribunal Monsanto pour sensibiliser l’opinion mondiale aux dangers des pesticides, contient une longue liste de recommandations pour abandonner l’agriculture chimique.

Au sommet de la liste, il fallait demander à la communauté internationale de travailler sur un traité contraignant qui régule rigoureusement les pesticides dangereux tout au long de leur cycle de vie, tout en tenant compte des droits de l’homme.

Le traité aura pour objectifs :

  • Viser à éliminer les doubles standards existant entre les pays qui sont particulièrement préjudiciables aux pays dont les systèmes réglementaires sont plus faibles.
  • Élaborer des politiques visant à réduire l’utilisation des pesticides dans le monde entier et à élaborer un cadre pour l’interdiction et l’élimination progressive des pesticides hautement dangereux.
  • Promouvoir l’agroécologie.
  • imposer une responsabilité stricte aux producteurs de pesticides.

Dans le monde entier, la colère grondent et les contestataires deviennent intransigeants en matière de sécurité alimentaire (Quelques exemples dans la suite) :

Page précédentePage suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI