Présidentielles 2017 : Voici ce qui divise Emmanuel Macron de Marine le Pen dans les promesses sur la santé …

Accueil » News » Présidentielles 2017 : Voici ce qui divise Emmanuel Macron de Marine le Pen dans les promesses sur la santé …

Plus que quelques jours pour le second tour des élections présidentielles 2017… Avez-vous déjà décidé pour qui voter ? Pour vous faciliter la tâche et vous aider à y voir plus claire, on s’est penché sur les propositions, dans le domaine de la santé, des deux candidats phares de ces élections présidentielles !

En ce qui concerne la santé, chacun des deux candidats prône sa devise ! Pour Emmanuel Macron, fondateur du parti socialiste En Marche !, conduire la révolution de la prévention pour passer d’un bon système de soins à un bon système de santé est le geste essentiel pour un système de santé plus réussi. Tandis Marie LE Pen, présidente du Front National, sa devise consiste à protéger la complémentarité du double système de santé public et libéral.

Les propositions « santé » des deux candidats en 5 axes : 

Axe 1 : Organisation et économie de la santé

Emmanuel Macron :

– Déverrouiller l’accès à la télémédecine, pilier de lutte contre les inégalités territoriales et sociales de la santé
– Doubler le nombre de maison de santé sur tout le territoire français d’ici 2022
– Atteindre 15 milliards d’euros d’économie sur 5 ans

Marie Le Pen :

– Transférer de nouvelles compétences aux professionnels de santé (prérogatives de vaccination, de prévention et de suivi par des dispositifs de santé pour les pharmaciens, reconnaissance médicale des psychologues…)
– Maintenir au maximum les hôpitaux de proximité et développer les maisons de santé
– Garantir la sécurité sociale pour les français ainsi que le remboursement de l’ensemble des risques pris en charge par l’assurance maladie

Axe 2 : Prise en charge de la maladie : santé publique et rôle du pharmacien

Emmanuel Macron :

– Développer la prise en charge de la souffrance dans l’intérêt du patient selon les indications de la Haute Autorité de santé (par ex. la sophrologie)
– Rétablir le remboursement à 100% du traitement de l’hypertension artérielle (HTA).
– Généraliser la vente de médicaments à l’unité

Marie Le Pen :

– Réorganiser et clarifier le rôle et les obligations des agences de sécurité sanitaire et alimentaire et assurer leur indépendance
– Prise en charge de la santé psychique
– Laisser le choix aux patients entre un traitement médicamenteux et une thérapie non médicamenteuse

Axe 3 : Liberté scientifique et bioéthique :

Voir la page suivante (cliquez sur le bouton jaune en bas)

Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI